publié le: 30 octobre 2015

Gérer l’arrivée de bébé : super papa, mode d’emploi !

Nous n’apprenons pas à devenir parents comme on apprendrait à compter à l’école. Pourtant, accompagner son enfant dès les premiers jours de sa vie n’est pas toujours évident. Mais de plus en plus de papas s’investissent et prennent leur rôle très à coeur, comme des chefs ! Voici quelques conseils pour devenir, vous aussi, un super papa.

Ne pas culpabiliser

A la naissance d’un enfant, les pères ne savent pas toujours comment s’occuper de bébé. Entre les achats de nouveaux produits de puériculture, les couches, les repas, les questions relatives à la santé du nouveau-né… Il y a de quoi être perdu pour un père débutant. Dites-vous que vous n’êtes pas le seul à être passé par là, et cessez de culpabiliser si vous êtes quelque peu maladroit car avec le temps, ces gestes du quotidien que vous ne maîtrisez pas encore deviendront des réflexes.

Pour vous rassurer et vous renseigner, pourquoi ne pas prendre contact avec d’autres papas, ayant déjà quelques enfants ? Ils pourront alors vous conseiller et vous confier leur expérience lors de la naissance de leur tout-petit…

Passer du temps avec bébé

Le « peau à peau« , dès la naissance, permet de créer un lien privilégié avec son enfant, et il n’est pas exclusivement réservé à la maman.

Dès que vous en avez l’occasion, prenez votre bébé dans les bras pour l’endormir, aidez votre conjointe à lui donner le bain, et si elle n’allaite pas, proposez-vous le plus souvent possible pour lui donner le biberon.

Tous ces moments que vous partagerez avec votre progéniture vous permettront d’avoir davantage confiance en vous lorsque vous vous occuperez de lui.

Poser des questions et se renseigner

Vous ne savez pas comment préparer un biberon ? A quelle température doit être sa chambre ou son bain ? Comment changer sa couche ? Comment lui couper les ongles ou le moucher ? N’ayez pas honte de poser toutes vos questions, que ce soit à votre entourage, à la maman ou à un professionnel de santé, pour des questions liées par exemple au soin du cordon, à l’alimentation de bébé, à une éventuelle fièvre…

Il est tout à fait normal, en tant que parent, de s’inquiéter au quotidien et de se poser une multitude de questions qui nécessitent des réponses adéquates. Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez également surfer sur des sites web spécialisés, qui apportent souvent des conseils de spécialistes de la petite enfance ou lire des livres sur le thème de la paternité ou de la santé de l’enfant.

Soulager la maman et la rassurer

Les super papas, ce sont aussi ces pères irréprochables qui soulagent la maman, épuisée après un accouchement, dans les tâches quotidiennes.

Votre conjointe est fatiguée de se lever en pleine nuit ? Prenez le relai pour remettre la tétine à votre nouveau-né, pour le consoler ou lui donner le biberon et pourquoi pas à l’aider à faire le ménage et à cuisiner pour lui redonner le sourire.

Si vous avez d’autres enfants plus âgés, vous pouvez aussi vous occuper des grands pendant qu’elle donne le bain à votre bébé et vice-versa.

N’oubliez pas que les jeunes mères ont tendance à être hypersensibles, certaines faisant même un baby blues. Il est donc indispensable de veiller à la rassurer, à lui donner confiance en elle, à l’encourager dans ses démarches, et si besoin à la soutenir.

 

Enfin, pour vous rendre encore plus disponible, renseignez-vous auprès de votre employeur afin de bénéficier de votre congé paternité. C’est le moment d’apprendre à vous occuper de votre bébé, d’assister la jeune maman et de créer un lien avec votre enfant. Profitez donc de vos onze jours, qui s’ajoutent au trois jours auxquels vous aviez déjà droit. Vous devrez néanmoins prévenir votre employeur au moins un mois avant la date à laquelle vous souhaitez rester à la maison, auprès de votre famille.

 

Alice du Laboratoire PediAct

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *