publié le: 21 novembre 2014

La musique peut aider votre enfant à grandir ! Une activité utile et ludique

musique aide votre enfant à grandir

La musique est un art accessible aux enfants dès leur plus jeune âge. Les tout-petits apprécient les sonorités mélodieuses, qui les apaisent, ou plus rythmées pour s’amuser. Plus grands, ils découvrent le plaisir de créer eux-mêmes de la musique grâce aux instruments. Un apprentissage à la fois utile et ludique.

Se faire plaisir avant tout

Dès le plus jeune âge, notre progéniture aime écouter de la musique, qu’elle soit à tonalité classique, rock ou traditionnelle. Les plus petits peuvent découvrir le bonheur de créer leurs propres sons avec un hochet ou de petits tambours. Associée à la danse, la musique permet à l’enfant de s’approprier les rythmes et bouger son corps. C’est une source d’apaisement, de joie et de plaisir partagé.

Plus grand, il trouvera du bonheur à écouter comme à jouer de la musique. Piano, guitare, flûte… les possibilités sont immenses. Certaines associations et les écoles de musique proposent souvent des séances découvertes pour permettre aux enfants d’essayer différents instruments. Si vous êtes vous-même musicien ou musicienne, il aura peut-être envie de suivre votre exemple. Comme pour tous les arts, le principal étant de suivre les cours avec plaisir. Cela permet également à l’enfant d’apprendre à se concentrer, à écouter, à s’exercer pour obtenir un certain niveau technique.

Des sensations corporelles et cérébrales intenses

La musique et les chansons s’ancrent profondément dans la mémoire. L’enfant est rassuré par la comptine chantée par ses parents chaque soir. Lorsqu’il apprend à jouer d’un instrument, votre petit met en œuvre toutes les capacités sensorielles et émotionnelles de son cerveau, mais aussi ses capacités corporelles.

Il a été démontré l’influence positive de la musique sur la douleur, qu’elle soit physique ou psychologique. Cela joue également sur les capacités d’apprentissage d’autres matières comme les mathématiques ou le français. La musique, quelle qu’elle soit, est un antidote au stress et à la timidité. Lorsque l’enfant joue de son instrument ou écoute un morceau qu’il apprécie, il est totalement dans l’instant présent, ce qui est très positif pour les petits anxieux ou angoissés. C’est également un exutoire, pour ceux qui ont une grande réserve d’énergie, car la musique est souvent associée à de la danse ou des mouvements corporels.

Le solfège, entre rigueur et ténacité

Le solfège est l’art de savoir « lire » la musique : les fameuses clés de sol, do, ut… C’est, en quelque sorte, l’alphabet musical. Un apprentissage pas toujours apprécié de nos enfants, mais qui vaut vraiment le coup. En effet, une fois le solfège intégré, l’enfant pourra déchiffrer n’importe quelle partition et communiquer avec les autres musiciens. C’est également un outil qui permet de garder une trace écrite de ses propres compositions.

Apprendre le solfège, c’est exercer sa mémoire visuelle et auditive. C’est également une école d’assiduité et de rigueur. En effet, les étapes se passent les unes après les autres : les enfants ont parfois l’impression que c’est inutile ou difficile, mais ils sont très heureux lorsqu’ils se rendent compte qu’ils sont capables de lire les notes sur une partition et de les transformer en sons. Un apprentissage sur le long terme très gratifiant. Votre enfant sera fier de vous jouer ses premiers morceaux, de vous montrer qu’il grandit et de révéler, peut-être, un talent que vous ne possédez pas.

À tout âge, la musique est vraiment une source inépuisable de bienfaits pour nos enfants et une formidable forme d’expression artistique. C’est également pour les parents une occasion de partager des moments de plaisir et de transmission.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.