La pédiatrie est une branche de la médecine consacrée à l’enfant et ses maladies. Cette discipline médicale s’adresse aux enfants de la naissance à l’âge de 18 ans, le développement du corps des enfants étant très différent de celui des adultes.

D’après l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques, l’INSEE, on recense à ce jour, en France, plus de 7700 pédiatres*. Mais savons-nous vraiment qui ils sont, comment ils exercent et dans quel but ?

La pédiatrie, une médecine longtemps « oubliée »

Jusqu’au XVIIIe siècle, la personne et les spécificités de l’enfant ne sont guère prises en compte. Il faut dire qu’à cette époque, il est estimé comme ayant une survie précaire. L’ « adulte miniature » est davantage considéré comme un « tube digestif », un être doté d’aucune compétence, dénué de tous sentiments et aptitudes. Ce rejet est d’autant plus fort que la mortalité infantile est alors jugée comme une fatalité, presque naturelle.

En fait, ce n’est qu’au début du XXe siècle, avant la Première Guerre mondiale, que les médecins commencent à s’intéresser à la médecine de l’enfant. Lentement et progressivement, on assiste à son émergence, ainsi qu’à celle de l’obstétrique, phénomène probablement accru par l’hécatombe des deux guerres mondiales et la nécessité de remplacer les générations décimées.

Le pédiatre, un médecin généraliste ?

Le champ de compétences du pédiatre est vaste. Il recouvre la néonatalogie, le suivi et le développement physiologique et psychologique des enfants et des adolescents, ainsi que les interventions s’y afférant (vaccins, dépistage, etc.) et les traitements nécessaires aux pathologies courantes.

Son rôle, en tant que pédiatre généraliste, est donc essentiel en matière de prévention, dépistage et traitements d’éventuelles affections. Il est le spécialiste de l’enfant de 0 à 18 ans et a reçu une formation spécifique (plus de 10 années), entièrement consacrée à son suivi médical.

De par ses connaissances acquises et son expérience professionnelle, il s’adresse et s’implique auprès des enfants en bonne santé, comme auprès de ceux qui souffrent de lourdes pathologies.

Cette approche de la santé globale lui permet de s’occuper d’une multitude d’aspects de la vie de l’enfant, de sa naissance à son adolescence. D’autant plus, qu’au fil des années il noue d’étroits liens de confiance avec son patient, jouant ainsi un rôle très privilégié auprès des familles.

Quelles sont les spécialités du pédiatre ?

Quel que soit son mode d’exercice professionnel (en libéral ou à l’hôpital), le pédiatre peut aussi pratiquer différentes spécialisations. Lors de son parcours d’étudiant, il choisit de se spécialiser sur une partie du corps de l’enfant, afin de diagnostiquer et traiter des maladies précises.

On retrouve ainsi de nombreuses spécialisations dédiées à la santé de l’enfant, entre autres :

  • En néonatalogie : prise en charge médicale du nouveau-né ;
  • En dermatologie : eczéma, dermatite atopique… ;
  • En neurologie et cardiologie : maladies héréditaires… ;
  • En endocrinologie et diabétologie : obésité, troubles de croissance, diabète… ;
  • En pneumologie et en allergies respiratoires : infections respiratoires récidivantes, asthme, rhinite allergique ou autres allergies… ;
  • En néphrologie : infections urinaires, pathologies rénales, énurésie… ;
  • En maladies digestives et nutritionnelles : reflux gastro-œsophagien, douleurs abdominales chroniques, absence d’acquisition de la propreté, troubles et difficultés de l’alimentation… ;
  • En thérapeutique brève et psychotraumatique.

Le pédiatre, véritable professionnel de la santé, accompagne votre enfant tout au long de sa croissance. Le corps des jeunes patients, en plein développement, demande des soins et des traitements qui diffèrent de ceux des adultes. La pédiatrie exige de se tenir constamment au courant des évolutions de la médecine, afin de s’adapter au mieux aux besoins des enfants.

 

Alice du Laboratoire PediAct

*Sources : INSEE