Professionnelles de la petite enfance, les assistantes maternelles accueillent à leur domicile, de manière régulière, des enfants en bas âge dans un cadre familial. Ce mode de garde ne doit pas être choisi à la légère par les parents : ils doivent s’assurer que leurs tout-petits recevront les meilleurs soins. Essayons ensemble de découvrir qui sont ces assistantes maternelles et quels sont leurs rôles et missions.

Qui est l’assistante maternelle ?

Avant toute chose, l’assistante maternelle est une personne particulièrement motivée. Ce métier exigeant demande de la patience et de la tolérance avec les tout-petits qui débordent bien souvent d’énergie. Afin de s’assurer de ses motivations et de sa réelle vocation (il serait regrettable qu’elle abandonne cette profession au bout de 6 mois d’exercice), elle doit franchir une étape indispensable : l’agrément.

Le service départemental de Protection Maternelle et Infantile, la PMI, lui délivre alors un formulaire qu’elle doit remplir minutieusement. Ce document permet de mieux connaitre sa situation familiale, son niveau d’études et son expérience professionnelle, mais aussi les conditions matérielles d’accueil dont elle dispose (type de logement, surface habitable, etc.). Le formulaire d’agrément mentionne également l’état de santé de la candidate et est complété par un certificat médical.

La procédure d’agrément est ensuite consolidée par des visites au domicile de la candidate. Elles sont effectuées par une puéricultrice de la PMI qui s’assure des aptitudes éducatives, mais aussi des conditions matérielles du logement, de son état de salubrité et de sécurité pour l’accueil de jeunes enfants.

Elle suivra ensuite une formation de 60 heures minimum avant tout accueil d’un enfant. La décision finale sera rendue par le président du Conseil Général. L’agrément est alors délivré pour une période de 5 ans à l’assistante maternelle qui, à l’issue de ce délai, refera une nouvelle demande. Cependant, dans les deux années qui suivent l’obtention de son agrément, elle refera une formation de 60 heures pour, notamment, approfondir ses connaissances concernant l’univers de la petite enfance.

Quelles sont les compétences requises pour devenir assistante maternelle ?

Si la patience et la tolérance sont des capacités primordiales, elles ne suffisent cependant pas à l’exercice de cette profession. Dans le cadre de l’accueil de l’enfant, le travail d’assistante maternelle s’articule autour de nombreuses fonctions :

  • Une fonction d’accueil: son rôle est aussi d’accompagner le tout-petit et ses parents pour passer le cap, parfois délicat, de la séparation.
  • Une fonction de communication: elle doit être en mesure de relater aux parents tous les faits journaliers concernant l’enfant.
  • Une fonction de soins: elle effectue les soins de base indispensables au bien-être du tout-petit (alimentation, sommeil, hygiène, sécurité, etc.).
  • Une fonction éducative: Son rôle consiste à créer un climat stimulant pour l’éveil et l’apprentissage de l’enfant. Tout au long de la journée, elle tisse avec lui des liens, afin de lui offrir un socle affectif propice à son bon développement.
  • Une fonction de socialisation: pouvant être amenée à garder plusieurs enfants, elle les amène progressivement à s’adapter à la vie en collectivité et à s’y intégrer harmonieusement.

Pourquoi et comment choisir une assistante maternelle ?

De nombreux parents optent pour ce mode de garde pour assurer tranquillité et confort à leur enfant. Le fait de le savoir accueilli dans un cadre familial afin qu’il se sente « comme à la maison » les rassure. Il est ainsi plus facile de respecter son rythme, ses besoins et ses goûts, ce qui n’est pas toujours évident dans tous les modes de garde.

Le déroulement des journées est aussi facilité, car les parents ne sont pas tributaires d’heures d’ouverture ou de fermeture, le planning de garde étant aménagé d’un commun accord.

De nombreuses structures proposent les coordonnées d’assistantes maternelles agréées en fonction du secteur désiré par les parents : la mairie, la PMI, mais aussi les relais d’assistantes maternelles (RAM). En effet, ces lieux sont animés par des éducatrices et des puéricultrices où se regroupent régulièrement des assistantes maternelles afin d’échanger et partager leur expérience.

Une fois la sélection faite (en fonction du lieu du domicile et/ou du travail), il ne faut pas hésiter à s’entretenir avec différentes assistantes maternelles pour mieux faire connaissance. Il est essentiel que le courant passe et que des points importants soient évoqués (sieste, repas, sorties, etc.).

Enfin, avant l’embauche, par précaution, il peut être utile de vérifier que l’assistante maternelle est bien agréée par le département et affiliée à la Sécurité sociale, puisque les parents deviennent son employeur.

 

Alice du Laboratoire PediAct