Les dangers du tabagisme passif chez l’enfant

publié le: 7 octobre 2019

Les dangers du tabagisme passif chez l'enfant

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), des millions d’enfants respireraient quotidiennement de l’air pollué par la fumée de tabac. Affections respiratoires, cardiovasculaires ou neurologiques… PediAct s’intéresse aujourd’hui aux effets du tabagisme passif chez les enfants.

Comprendre le tabagisme passif

Tabagisme passif : qu’est-ce que c’est ?

Selon tabac info service, le tabagisme passif consiste à inhaler de manière involontaire la fumée dégagée par un ou plusieurs fumeurs. Cette dernière contient plus de 4 000 substances chimiques (nicotine, irritants etc). Si elle est bien évidemment nocive pour les fumeurs, elle l’est également pour les non-fumeurs, et tout particulièrement pour les enfants.

Pourquoi l’enfant est-il plus exposé que l’adulte ?

Alors oui, le tabagisme passif touche tout le monde ! Mais pourquoi les enfants y sont-ils plus sensibles que les adultes ? Tout simplement parce que les petits qui se trouvent en contact avec de la fumée – que ce soit dans une maison avec leurs parents, à la terrasse d’un restaurant, ou tout simplement dans la rue – ne peuvent quitter ces endroits de leur plein gré. Aussi, on retrouve souvent un taux de nicotine 2 fois plus élevé chez un enfant que chez un adulte non-fumeur exposé au tabagisme passif.

Tabagisme passif chez l’enfant : quelques idées reçues

Le tabagisme passif est la source de nombreuses idées reçues. Beaucoup tendent à penser que l’enfant ne sera pas touché si la fumée ne va pas directement dans sa direction. Et malheureusement… c’est faux. De récentes études ont en effet prouvé le contraire. Par ailleurs, ouvrir les fenêtres, fumer sur un balcon, ou aérer une pièce ne suffisent plus à éliminer les risques du tabagisme passif chez l’enfant.

Tabagisme passif : effets et dangers sur la santé des enfants

En tête de podium, on retrouve les affections respiratoires. Autrement dit, des maladies du système respiratoire comme les bronchites, les bronchiolites ou les pneumonies. Le tabagisme passif est également la cause de nombreux symptômes respiratoires chroniques comme la toux, les crachats, les sifflements et l’asthme.

Le tabagisme passif peut aussi provoquer de nombreuses affections de l’oreille, à l’instar des maladies aigües chroniques comme les otites. 

Ce dernier provoque aussi des affections cardiovasculaires qui s’illustrent notamment par des modifications physiologiques comme l’altération de la paroi des artères qui peut, à terme, augmenter le risque des maladies cardiovasculaires lorsque l’enfant grandit. 

Le tabagisme passif est également la cause de problèmes neurologiques. En effet, il est souvent associé à une augmentation des problèmes comportementaux. Et ces derniers peuvent avoir des répercussions au niveau scolaire comme l’hyperactivité par exemple. 

Enfin, plus grave encore, le tabagisme passif pourrait augmenter le développement de certains cancers chez l’enfant, en particulier les tumeurs du cerveau et lymphomes

Ce qu’il faut retenir

Le tabagisme passif est une problématique qui touche toute la population. Toutefois, les enfants y sont particulièrement sensibles. Il faut donc être vigilant et attentif à la fumée. Le tabagisme passif peut notamment provoquer : 

  • Des maladies du système respiratoire;
  • Des affections de l’oreille;
  • Des affections cardiovasculaires;
  • Des problèmes neurologiques;
  • Des cancers.