publié le: 10 octobre 2014

Les mesures d’éducation bucco-dentaire supprimées à l’école

L’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) réagit suite à la suppression des fonds alloués aux mesures d’éducation à la santé bucco-dentaire pour les trois années à venir. C’est en effet ce que précise la Convention d’objectifs et de gestion (COG) signée entre l’Etat et la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs sociaux (Cnamts), qui avait lancé en 2007 le programme M’T Dents. Désormais, le dispositif de sensibilisation au sein des établissements scolaires est supprimé et ne concernera plus que les élèves scolarisés dans les zones défavorisées, ce qui correspond à 10 classes par département (soit près de 20.000 enfants contre 250.000 enfants jusqu’à présent).

Le programme M’T Dents permet en effet de prévenir le risque de caries et d’améliorer la santé bucco-dentaire des enfants, grâce à des d’actions de sensibilisation dans les écoles, auprès des élèves, mais aussi des enseignants et des parents, qui disparaît faute de moyens, et ce jusqu’en 2017. Bien que les parents puissent toujours bénéficier d’un accès gratuit aux examens bucco-dentaires pour leurs enfants âgés de 6 à 18 ans, l’UFSBD rappelle dans un communiqué que “la sensibilisation collective est complémentaire à la prévention individuelle” et que “la maladie carieuse est avant tout une maladie liée à un comportement individuel inadéquat, face à sa santé bucco-dentaire, car non ou mal acquis”. Elle précise également que “l’école est le terrain de prévention majeur pour lutter contre les inégalités sociales de santé, et ce dès le plus jeune âge”.

Des actions de sensibilisation indispensables et efficaces

Bien qu’elles soient supprimées, ces actions au sein même des établissements scolaires ont pourtant prouvé leur efficacité depuis de nombreuses années. Selon une étude menée en 2006 par l’UFSBD, le nombre de caries par enfant depuis 1987 a été divisé par trois, passant ainsi de 4,2 à 1,2 pour les enfants âgés de 12 ans. Aujourd’hui, 63,4% des enfants âgés de 6 ans et 56% de ceux âgés de 12 ans n’ont plus de carie.

Par ailleurs, ces séances de sensibilisation sont suivies par 96% des élèves, et ont permis à 84% des enseignants d’acquérir les outils nécessaires pour sensibiliser à leur tour les écoliers autour de la thématique bucco-dentaire, par des ateliers ou encore des leçons de science, tout au long de l’année. Enfin, 92% des enfants en parlent à la maison. Les parents déclarent même que leur enfant est “plus attentif à son hygiène bucco-dentaire” à la suite d’une séance de sensibilisation à l’école. Autre avantage d’une prévention en milieu scolaire : elle implique un changement rapide de comportement chez l’enfant directement visible en bouche !

Pour plus d’information, consultez le blog d’information de l’assurance maladie de Paris.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.