publié le: 29 septembre 2014
catégorie: Bien-être

L’évolution des coliques du nourrisson : un passage obligé ?

coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson apparaissent aux environs du 15ème jour de vie de bébé.  Très douloureuses, elles se traduisent par de violentes crises de pleurs : bébé souffre de douleurs abdominales et est inconsolable. Éprouvantes pour le nourrisson, épuisantes pour les parents, elles touchent en moyenne un enfant en bonne santé sur cinq. Les causes de ces coliques restent inconnues, mais la principale raison évoquée serait l’immaturité du système digestif de bébé. Si les coliques du nourrisson sont bénignes, elles peuvent aussi être la cause d’allergies, de troubles gastro-intestinaux et psychologiques durant l’enfance. Afin de limiter ces risques, il est important de traiter les coliques de votre enfant. C’est en tout cas ce qu’assure le docteur Francesco Savino dans une étude prospective de dix années sur des enfants ayant eu de graves coliques infantiles.

Un terrain allergique prépondérant

Le docteur Savino a mené cette étude afin de démontrer l’association entre les coliques du nourrisson et les troubles allergiques. Il a examiné et suivi une centaine d’enfants âgés d’une dizaine d’années entre 2001 et 2003, tous ayant souffert de coliques sévères durant les premiers mois de leur vie.

Ses résultats l’ont amené à constater que ces enfants présentaient des troubles allergiques importants : rhinite allergique, conjonctivite, bronchite asthmatiforme, allergie au pollen, urticaire, allergie alimentaire, eczéma atopique ou encore anaphylaxie.

Des douleurs abdominales récurrentes

Là aussi, dans le même contexte, le docteur Savino s’est penché sur les troubles abdominaux de ces enfants. Il apparait que les enfants ayant eu des coliques sévères manifestent des troubles digestifs : ulcère gastrique, constipation, mais surtout des douleurs abdominales récurrentes.

Des troubles psychologiques déroutants

Le docteur Savino et son équipe médicale se sont aussi penchés sur l’état psychologique de ces jeunes sujets. Certains d’entre eux présentent des troubles du sommeil, de l’irritabilité, de l’agressivité  et un sentiment de suprématie pour ne citer que les plus fréquents.

Traiter la colique du nourrisson pour limiter les risques

Les conclusions de cette étude affirment que la sensibilité à la douleur abdominale récurrente, les allergies et les troubles psychologiques dans l’enfance peuvent être augmentés par les coliques du nourrisson.

Si l’on ignore les réelles causes de celles-ci, les coliques du nourrisson seraient toutefois dues à une immaturité du système digestif de l’enfant qui se traduirait par de violentes douleurs au niveau de l’abdomen accompagnées de pleurs et d’émissions de gaz.

Afin de limiter les risques d’allergies, de troubles gastro-intestinaux et psychologiques durant l’enfance, mais surtout soulager rapidement votre bébé qui souffre, n’hésitez pas à consulter le médecin qui le suit ou votre pharmacien afin qu’ils adaptent un traitement efficace à votre nourrisson.

Alice du Laboratoire Pediact

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.