L’hygiène nasale : un réflexe à adopter chez le bébé et l’enfant !

publié le: 27 février 2015

Une bonne hygiène nasale du tout-petit et de l’enfant est essentielle à leur bien-être. Une mauvaise hygiène du nez favorise l’apparition de rhumes et expose l’enfant à des risques de surinfection. Le contact avec d’autres enfants, à la crèche ou à la maternelle, favorise les maladies infectieuses et il peut contracter jusqu’à 10 rhumes chaque année. Chez le tout-petit, 80 % des consultations chez le pédiatre sont liées à des affections hivernales ORL. Pour favoriser l’évacuation des mucosités, un lavage nasal quotidien est primordial.

Le nez de l’enfant, un organe à ne pas négliger

Le nez, organe intégré à la sphère ORL, constitue une barrière anti-infectieuse qui protège l’organisme des agressions extérieures. Il joue un rôle de filtre et d’humidificateur de l’air inspiré.

Le nez a également une fonction olfactive qui permet aux odeurs d’être perçues. Il interprète les sensations gustatives, la perception des arômes et des saveurs se situant à son niveau.

La muqueuse nasale qui le tapisse, constituée de mucus et de cils vibratoires, joue un rôle majeur : elle sert de filtre protecteur des voies aériennes sous-jacentes (pharynx, rhino-pharynx, oreille et bronches). Elle capte les agents infectieux puis les évacue par le nez, grâce au mouchage.

Une obstruction nasale ne permet plus à la muqueuse de remplir sa mission : le nez est encombré, se bouche et ouvre la porte à d’éventuelles complications comme le rhume, l’otite, ou encore la laryngite.

Pour protéger l’organisme du tout-petit, il est donc indispensable d’être particulièrement vigilant à la toilette de son nez.

Le lavage nasal du tout-petit, un geste quotidien pour son bien-être

Chez un nourrisson de moins de 6 mois :

Chez le nourrisson, l’hygiène nasale est primordiale car il respire exclusivement par le nez jusqu’à l’âge de 6 mois. L’étroitesse de ses narines ne facilite pas toujours le nettoyage des sécrétions et les cavités nasales peuvent vite devenir un milieu favorable au développement de bactéries et de virus.

Pour sa santé et son confort, le lavage nasal permet de dégager les impuretés de son nez, facilitant ainsi sa respiration, la prise de son biberon et son sommeil.

Pour la toilette quotidienne, les professionnels de la santé recommandent un lavage régulier du nez avec du sérum physiologique. Pour cela :

  • Allonger votre bébé sur le dos et maintenez impérativement sa tête sur la côté
  • Placer l’embout à l’entrée de la narine
  • Introduire délicatement le liquide dans la narine
  • Redresser la tête de votre enfant et laisser couler les mucosités
  • Essuyer le nez à l’aide d’un mouchoir.

 

Laver le nez d’un bébé à partir de 6 mois :

A partir de 6 mois, les professionnels de la santé recommandent un lavage régulier du nez avec du sérum physiologique ou une solution saline. L’eau de mer favorise l’évacuation des mucosités, facilite le mouchage et améliore la respiration. Des lavages réguliers d’eau de mer renforcent également l’immunité nasale de l’enfant, grâce à la présence d’oligo-éléments et de sels minéraux naturellement présents, limitant ainsi le risque d’infections rhinopharyngées.

Si vous employer un spray, appliquer les conseils suivants :

  • Réaliser des pulvérisations sans pression trop forte ;
  • Nettoyer l’embout de flacon à l’eau chaude.

Le nettoyage du nez lorsque l’enfant sait se moucher. Avant 3-4 ans, il est rare qu’un enfant sache se moucher correctement tout seul. Quand votre enfant est capable de se moucher, vous pouvez toujours lui laver le nez avec du sérum physiologique ou une solution à pulvériser d’eau de mer. À partir de ce moment, le lavage est facilité, car l’enfant peut participer activement à l’évacuation des mucosités en se mouchant.

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.