« Maman ! Pourquoi mon jogging n’est pas prêt ? J’ai sport moi aujourd’hui ! » – « Maman ! T’as oublié de signer le mot de ma maîtresse ! – « Maman ! Je ne trouve plus mon doudou, tu l’as mis où ? » – « Chérie, tu n’as pas vu ma cravate ? » – « Au fait chérie, n’oublie pas d’appeler la baby-sitter pour notre dîner de ce soir ! »

Quoi, c’est tout ? Il est à peine 7h30 et déjà, nous avons l’impression d’avoir couru un marathon. C’est le lot quotidien de bien des mamans. Être maman, épouse et femme, ça n’a rien de reposant, c’est même parfois… épuisant. Parce qu’être une wonderwoman est un réel travail à temps plein, il faut apprendre à jouer avec de nombreuses casquettes sans pour autant déposer les armes.

Comment devenir une wonderwoman multi-casquettes ?

1. Organisez-vous dans vos tâches quotidiennes

L’organisation est sans aucun doute le maître mot à retenir, d’autant plus si vous devez jongler entre vie familiale et vie professionnelle. Que vous soyez une maman active à la maison ou à l’extérieur, gérer son temps peut s’avérer très ardu. Prendre son contrôle devient alors une nécessité pour concilier toutes vos responsabilités.

Listez et planifiez les tâches de la journée. La veille (alors que les enfants sont couchés) ou tôt le matin (vous êtes probablement la première levée), profitez de ces moments d’accalmie pour dresser une liste de ce que vous devez faire dans la journée. Regroupez les tâches par priorité et par type pour être plus efficace et sûre de ne rien oublier.

2. Anticipez au maximum

Être organisée signifie également savoir anticiper. Sur un agenda papier ou électronique que vous avez toujours à portée de main ou sur un calendrier accroché dans la cuisine (lieu où vous passez probablement beaucoup de temps), notez tous les rendez-vous importants et factures à payer, afin d’être sûre de ne pas les oublier.

Les veilles de garderie ou d’école, préparez les vêtements de vos enfants (jetez un œil à la météo au préalable) avant qu’ils ne se couchent. Vérifiez également qu’il ne manque rien dans les cartables, puis déposez-les dans l’entrée. Ces petits détails peuvent vous paraître anodins et pourtant, je vous assure qu’ils sont un précieux gain de temps chaque matin.

Les repas quotidiens sont souvent un vrai casse-tête. Planifiez-les à l’avance. Cela vous permet de gagner du temps en regroupant vos achats lorsque vous faites vos courses. Pourquoi ne pas établir à l’avance un menu pour chaque jour de la semaine que vous afficherez dans la cuisine ? Les plus jeunes pourront ainsi faire un petit exercice de lecture qu’ils apprécieront tout particulièrement. Chaque semaine, variez vos menus si vous le souhaitez.

Cuisinez en quantité et n’hésitez pas à congeler. Si votre enfant est à l’âge de la diversification, profitez du week-end pour préparer des purées variées, en quantité suffisante, et congelez-les. Pour les plus grands, si vous avez l’occasion de cuisiner, faites de même. Ainsi, vous aurez toujours de quoi servir un repas improvisé.

Simplifiez le repassage. Êtes-vous certaine que le jean de votre tout-petit a besoin d’un coup de fer à repasser ? Si vous avez un sèche-linge, sortez le linge dès que le cycle de séchage est terminé et pliez-le aussitôt tant qu’il est chaud, pour éviter tout faux pli.

3. Sachez déléguer

Les tâches ménagères deviennent vite pesantes et chronophages. Si vous en avez les moyens, engagez une femme de ménage. Cela vous dégagera du temps pour gérer d’autres occupations ou prendre un peu de temps pour vous.

N’hésitez pas à impliquer vos enfants, dès le plus jeune âge. Curieux de tout, ils seront ravis de vous aider à faire un brin de ménage dans leur chambre. Profitez-en, car, à l’adolescence, cela risque d’être un peu plus compliqué ! Plus vous commencez tôt à solliciter leur aide, plus il y a de chances pour que vous puissiez compter sur eux au quotidien.

4. Demandez de l’aide à votre mari

Bien des maris sont tout à fait disposés à participer activement aux tâches de la maison. Mais, le problème est que, bien souvent, les femmes ont la fâcheuse tendance à vouloir tout faire elles-mêmes. Conséquence, elles assument tout et sont vite débordées et stressées. Or, partager la charge de travail, c’est diviser le temps par deux pour ensuite mieux profiter l’un de l’autre !

Laissez votre conjoint gérer le bain des plus jeunes pendant que vous préparez le repas ou passer l’aspirateur pendant que vous faites les courses. Le partage des tâches domestiques permet de valoriser les compétences de chacun et d’alléger la charge de travail.

5. Faites une pause et soufflez !

Ne cherchez pas à vouloir gagner du temps à tout prix. À trop vouloir en faire et courir après trop de choses à la fois, vous risquez d’être contre-productive par excès de stress et de fatigue. Si vous voulez vous occuper et profiter sereinement de votre famille, il est essentiel de vous accorder des pauses.

Prenez le temps de faire une sieste le week-end si vous en ressentez le besoin. Laissez votre conjoint garder les enfants le temps d’une sortie entre filles ou d’un rendez-vous chez le coiffeur. Choisir de s’accorder du temps n’est pas un acte qui va vous en faire perdre. Bien au contraire, vous allez en gagner, car cela va vous forcer à revoir vos priorités. Détendue, vous serez bien plus sereine pour vous occuper et profiter pleinement de vos enfants.

Votre couple est le ciment de votre famille. Pour vos enfants, vous êtes un modèle qui leur permet de bien grandir et s’épanouir. Prendre soin de son couple, partager des moments de complicité et d’intimité est essentiel pour l’harmonie familiale. Aussi, si vous ne vous sentez pas une âme de Superwoman, déculpabilisez et dites-vous bien que pour vos proches, vous êtes déjà une héroïne irremplaçable.

Alice du Laboratoire PediAct