Mon enfant est trop bavard

publié le: 6 juin 2020
catégorie: Autres sujets

Comment canaliser les bavardages de mon enfant ?

Votre enfant est ce qu’on appelle un véritable moulin à paroles. À l’école, en famille, à table, dans les lieux publics, à la piscine… Il n’arrête pas, et ce n’est pas toujours facile de canaliser cette énergie débordante. Est-ce simplement un trait de caractère ou ce débit de paroles cache-t-il un autre besoin ? PediAct fait le tour de la question.

 

Quand les bavardages deviennent difficiles à gérer

Déjà bébé, votre petit gazouillait beaucoup. Mais maintenant qu’il va à l’école, son irrésistible envie de parler est un peu compliquée à contenir. C’est bien simple, il a toujours quelque chose à dire : que ce soit en classe, dans la voiture, quand il fait du vélo, quand il mange, quand il fait ses devoirs, etc. Alors oui, avoir un enfant bavard, c’est agréable. Il communique, vous raconte sa journée et vous parle de ses envies. Mais en tant que parents, ces bavardages sont parfois difficiles à gérer. 

 

Apprendre à communiquer

Chez un enfant bavard, il est important de lui faire comprendre que, malgré son jeune âge, il ne peut pas, toujours, être au centre de l’attention. Il faut l’écouter, tout en lui faisant comprendre que l’on doit aussi écouter les autres, laisser chacun s’exprimer sans pour autant monopoliser la parole. Nous sommes d’accord, ces notions ne sont pas simples pour un tout petit. Mais vous verrez qu’il y parviendra certainement avec un peu d’entraînement. En plus, c’est le moment idéal pour lui apprendre le respect de l’autre.

 

Pourquoi ressent-il ce besoin de parler ?

Bien évidemment, ce besoin de s’exprimer peut cacher autre chose : un manque de confiance en lui, de l’anxiété, un mal-être, etc. Nous vous conseillons donc, d’essayer de comprendre les besoins de votre petit. Quand il parle, est-il joyeux ou angoissé ? Que reflète le ton de sa voix ? Quelles émotions viennent avec ces mots ? Essayez de creuser, de le comprendre, et bien évidemment, de le rassurer. Outre les émotions, des bavardages incessants peuvent être le signe d’un fort désir d’attention. Pour un enfant, parler sans arrêt est parfois une stratégie pour attirer l’attention de ses parents.

 

Apprendre à se canaliser 

Entre le manque de concentration à l’école ou parfois même, la difficulté à se faire des amis, le débit de paroles de votre petit ne lui apporte pas toujours que du positif. Il est donc important de l’aider à canaliser ses paroles. Pour cela, les solutions ne manquent pas. Une bonne activité sportive peut être la clef pour qu’il se dépense. Il peut également s’exprimer grâce au théâtre, au chant, ou à la peinture. À la maison, vous pouvez mettre en place des moments de jeux : jeux de société, de rôle ou encore mîmes. L’occasion de passer un bon moment en famille.

 

Privilégier des moments de calme et de discussion

Qui dit enfant bavard, ne veut pas dire interdiction de parler, évidemment. À la maison, prévoyez des moments d’échanges et de discussions où vous pourrez parler avec votre enfant sans fatigue ni tension. Vous pouvez faire cela autour d’un goûter, lors du dîner, pendant une petite promenade ou dans sa chambre avant de lui lire une histoire, par exemple. En plus de ces moments, vous pouvez tenter d’instaurer des temps de calme et de détente. Cela peut passer par le yoga ou la méditation.

 

Ce qu’il faut retenir

Votre enfant est extrêmement bavard ? Pas de panique. Ce n’est pas une maladie. D’ailleurs, bien souvent ces prises de parole sont à la fois drôles et attendrissantes, faisant de votre enfant un petit extrêmement sociable. Mais parfois, ces bavardages lui sont négatifs : punition à l’école, manque de concentration, difficulté à se faire des amis, etc. Si tel est le cas, essayez de comprendre la raison de ce besoin d’attention et de l’accompagner au quotidien. N’hésitez pas à lui proposer des activités sportives ou artistiques pour canaliser cette énergie débordante et à organiser des moments de discussion et de temps calme. 

 

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.