Mon enfant ne parle pas, quand dois-je m’en inquiéter ?

publié le: 10 novembre 2014

enfant ne parle pas

Passé deux ans et votre tout-petit babille encore pour se faire comprendre ? Soyez patient(e), il fera bientôt de belles phrases ! En effet, les enfants ne progressent pas tous au même rythme. Si certains marchent ou sont propres plus tôt que d’autres, il en est de même pour le langage… Néanmoins, certains signes peuvent nécessiter une consultation chez un orthophoniste. Voici quelques repères…

Dès l’âge d’un an, un enfant commence à faire ses premiers pas, mais il lui faudra beaucoup plus de temps pour parler. Pourtant, il s’y entraîne dès la naissance et sa manière de se faire comprendre passe par différents moyens de communication : les cris, les pleurs, les ronchonnements pour exprimer son mécontentement, ou les sourires, les applaudissements et les rires pour approuver ou exprimer sa joie. Ce n’est que vers 20 mois que les premiers mots apparaissent et votre enfant formera petit à petit de jolies phrases qui lui permettront de parler avec son entourage.

Comment l’aider à s’exprimer ?

Ses cousins ou ses copains de crèche parlent déjà ? Soyez patient(e) ! Jusqu’à présent, il est probable que votre enfant n’ait pas eu besoin de faire plus d’efforts pour se faire comprendre. A la maison, il lui suffisait tout simplement de prononcer “A boa” et il obtenait son biberon. Ses frères et soeurs comprenaient également ce qu’il demandait, tandis qu’à l’école, il sera bien obligé de faire des efforts s’il souhaite discuter avec les autres enfants ou avec la maîtresse.

Pour l’aider à s’exprimer et à assimiler les mots, aidez-le à reformuler ses phrases chaque fois qu’il parle avec vous : ” Tu veux boire de l’eau ?, “Tu as faim ? Maman va te donner à manger !” N’hésitez pas à décrire aussi ce que vous lui avez préparé ou ce qu’il y a dans son assiette…

Désignez un objet en lui demandant ce qu’il voit, et lisez-lui des histoires avant de le coucher. Attention à ne pas montrer trop d’impatience ou d’énervement afin de ne pas le bloquer ou le brusquer… Chaque enfant progresse à son rythme et l’essentiel pour lui est d’échanger et de communiquer. Même si vous ne comprenez pas tout, il s’exprime et c’est le plus important.

Les signes qui doivent alerter les parents

Jusqu’à deux ans, si votre enfant ne réagit pas aux sons, qu’il n’en produit pas après six mois ou qu’il n’exprime pas le besoin de communiquer, il est préférable de consulter. Il peut s’agir parfois d’un problème auditif : l’enfant ne réagit pas toujours lorsqu’on l’appelle, il demande de répéter plusieurs fois et semble tout simplement ne pas entendre correctement.

Vers l’âge de deux ans, votre enfant doit être capable de reconnaître et d’utiliser des petites phrases pour communiquer, il prononce son prénom et enrichit son vocabulaire.

Dès 3 ans, il sait formuler des phrases complètes pour se faire comprendre, il vous questionne et aime vous raconter ce qu’il a fait dans la journée, ce qu’il a vu ou entendu. S’il reste muet ou en retrait, qu’il s’énerve parce qu’il n’arrive pas à exprimer ce qu’il souhaite, ou qu’il ne comprend pas ce que vous lui demandez, parlez-en à votre pédiatre. Autres repères à connaître : vers 4 ans, finis les fautes de grammaire et vers 6 ans et demi, il est censé discuter comme un adulte !

Par ailleurs, si vous pensez que votre tout-petit bégaie, ou qu’il ne parle pas normalement pour son âge, vous pouvez consulter votre médecin qui prescrira un bilan chez un orthophoniste.

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.