Top 3 des premiers mots prononcés par les bébés

publié le: 3 avril 2017
catégorie: Autres sujets

mots bébés

Démunis face aux pleurs d’un bébé, les parents ont souvent hâte que leur enfant commence à s’exprimer pour comprendre ce qui ne va pas, mais aussi pour le plaisir de l’accompagner dans l’acquisition du langage.

Les premiers gazouillis mélodieux vous enchantent, mais quand les échanges semblent s’orienter vers vous lorsque vous lui parlez, vous comprenez qu’il passe un cap, et les progrès ne cesseront de s’accumuler.

1. Les babillages : le début du langage

Le langage est un long apprentissage. La communication par les échanges non verbaux est bien  présente dès les premiers instants de vie. Un regard ou un geste vous permettront d’échanger l’essentiel avec votre bébé. Mais vers 9 mois, les premiers sons et babillages représentent une étape importante dans le développement de l’enfant. Les bases du langage se mettent en place dans son cerveau.

Les premiers « mamama », « papapa », « dadada » sont un vrai régal et vous ne vous lasserez pas d’entendre cette petite voix.
Il est important, dès le plus jeune âge, de parler normalement à votre enfant. Il comprend vos intentions et est capable de mémoriser les mots que vous employez régulièrement et de les reconnaître. Profitez d’actions quotidiennes pour utiliser les mots justes et l’aider dans sa compréhension des situations et des choses. Il peut s’agir de nommer les légumes utilisés pour préparer son repas ou de désigner et décrire les différentes parties de son corps au moment du change à l’aide d’une comptine, par exemple.

La maîtrise du langage se développera plus rapidement et mieux si vous faites l’effort de communiquer très tôt avec votre bébé.

2. Des mots simples en deux syllabes : pour exprimer ses besoins

À partir d’un an, le langage va vraiment se développer et votre enfant ne cessera de vous surprendre par ses progrès quotidiens. Il s‘agira d’abord de mots simples, de deux syllabes, qui lui permettront d’exprimer ses besoins : gâteau, mam mam (manger), lolo (l’eau)…
À cet âge, votre enfant comprend tout, mais a encore du mal à tout exprimer par la parole.

Il est important de continuer à employer les mots justes, car c’est lors de cette période que votre bébé commence à enrichir son vocabulaire. Il a soif de mots, et progressera d’autant plus que vous lui permettrez de développer son répertoire.

Les imagiers sont, en général, assez appréciés à cet âge, puisqu’ils permettent de faire le lien entre l’image, le mot et l’objet désigné. Prendre le temps chaque jour de décrire le biberon avec le bouchon bleu, le nounours tout doux sont autant d’occasions de lui expliquer son environnement pour développer son langage.

3. Les mots du quotidien, pour nommer tout ce qui l’entoure

Entre 1 et 3 ans, l’enfant se développe beaucoup. Pour le langage, c’est vers 2 ans que les choses s’accélèrent particulièrement. Plus rien ne l’arrête, votre enfant vous interpelle pour connaître le nom des choses. Il aime répéter ce que vous dites et il est particulièrement fier lorsqu’il se fait comprendre. Il vous tendra son assiette en disant « fini » ou « encore ». Il saura aussi parfaitement vous dire non pour marquer son refus.

Il est important de répondre à sa soif de vocabulaire en accordant une réelle attention à ses demandes. Il faut lui permettre de grandir dans un environnement riche de langage. C’est ainsi que se développera son vocabulaire pour longtemps.
Lire des histoires ou chanter des comptines sont autant de façons d’attiser sa curiosité et de faire chanter les mots pour son grand plaisir. Il faut aussi lui laisser le temps de l’expression, en respectant et en alternant les tours de parole. C’est lui apprendre à avoir une conversation.

Il faudra attendre 2,5 ans/3 ans pour que bébé commence à associer les mots et à construire ses premières phrases. Il sera alors en mesure de formuler des demandes plus élaborées, à l’aide du vocabulaire acquis les premières années. Ce sera alors la période de toutes les interrogations pour comprendre le monde qui l‘entoure.