Votre enfant va bientôt rejoindre le chemin de l’école avec son cartable, souvent trop lourd au fil des ans. Comment prévenir les problèmes de dos chez l’enfant ? A l’occasion de la rentrée des classes, Pédiatrica (journal officiel de la Société Suisse de Pédiatrie), fait le point sur le poids des sacs à dos.

Quelles sont les conséquences du poids du cartable ?

Le nombre croissant de fournitures scolaires, l’absence de casiers dans certains établissements ou encore le matériel sportif et les instruments de musique rendent les cartables souvent trop lourds pour les jeunes enfants. Parents et professionnels de santé s’inquiètent alors des conséquences du poids du sac à dos sur la croissance et la santé de l’enfant. Une étude, menée en 1992 à Fribourg par F. Balagué, avait montré une incidence de douleurs lombaires chez les jeunes de tout âge comparable à celles de l’adulte.

Néanmoins, les parents peuvent être rassurés : aucun lien de causalité entre ces douleurs et les sacs à dos n’a pu être démontré par les différentes études épidémiologiques et biomécaniques. Selon une revue de littérature publiée en 2003, ces douleurs dorsales seraient avant tout liées à des facteurs de risque. En effet, une mauvaise santé générale, une activité physique trop intensive, de longues périodes en position assise ou devant la télévision, des facteurs psychologiques, la mobilité de la colonne, la présence de douleurs du dos au sein de la famille, ainsi que le poids du sac associé au temps de port, sont autant de raisons qui peuvent entraîner des douleurs de dos chez les jeunes.

Y a-t-il un poids limite ?

L’académie américaine des chirurgiens orthopédiques recommande que le poids maximal du cartable ne dépasse pas les 15 à 20% du poids de l’enfant, contre 30% du poids corporel chez l’adulte. Une étude menée sur 140 élèves jurassiens a montré que la plupart des petits écoliers portaient des sacs à dos en dessous de la limite suggérée, soit entre 10 et 15% de leur poids corporel.

Une autre étude menée par Hong Y. auprès d’un groupe d’enfants âgés de 10 ans a par ailleurs démontré qu’un sac pesant jusqu’à 10% du poids corporel de l’enfant n’a que très peu d’influence sur la marche et la dépense énergétique. De plus, les auteurs de ces études n’ont pu établir de limite précise au-delà de laquelle le poids du sac pourrait entraîner des douleurs du dos.

Quelques conseils sur l’utilisation et le choix du cartable

Malgré les résultats rassurants de ces différentes études, certaines pratiques sont recommandées aux parents pour soulager le dos de leurs enfants :

  • Privilégiez des sangles larges rembourrées avec une ceinture pouvant s’ajuster à la taille de votre enfant. Utilisez les deux sangles, sans trop les serrer. Des sangles abdominales peuvent également être utilisées sur certains modèles et sont idéales, notamment pour les longs trajets.
  • Encouragez votre enfant à porter son sac à dos sur les deux épaules afin que le poids soit bien réparti.
  • Certains cahiers ou documents ne sont pas toujours utiles. Pensez à faire le tri avec votre enfant avant de remplir son cartable et voyez ce qui peut être laissé à la maison ce jour-là. Pour la répartition de ses affaires, placez en priorité les cahiers ou les classeurs les plus lourds au fond du sac. En effet, plus ils seront situés près du dos, moins ils généreront de stress sur les muscles.
  • Lorsque votre enfant soulève son sac pour le porter à son dos, apprenez-lui à bien plier les genoux. Cela évitera de travailler sur les muscles du dos, d’autant plus que ce geste est reproduit plusieurs milliers de fois au cours de l’année.

Enfin, pour savoir si le cartable de votre enfant est trop lourd pour ses épaules, il suffit de regarder s’il est contraint de se pencher vers l’avant pour supporter son sac.

 

Alice du Laboratoire Pediact

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.