publié le: 12 août 2014
catégorie: Dermatologie

Protéger la peau de son bébé, tout en douceur

peau de bébé

Dans le ventre de sa maman, le bébé est bien protégé. Dès la naissance et tout au long de sa croissance, il faudra prendre soin de sa peau, principale barrière naturelle contre les agressions extérieures, le temps pour celle-ci de s’épaissir et de développer ses défenses naturelles. Voici nos conseils pour bien prendre soin de la peau de votre enfant.

Assurer une bonne hydratation cutanée

La peau assure notamment les échanges de chaleur et d’eau entre le corps et l’air. Il est donc essentiel qu’elle soit en permanence bien hydratée.

Une bonne hydratation chez le nourrisson passe tout d’abord par de bons apports en lait et en eau. Pensez à lui en proposer régulièrement, quelle que soit la saison, surtout si l’enfant bouge beaucoup ou s’il est malade.

Si votre bébé a une peau sèche, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé (pédiatre, sage-femme, médecin traitant) qui vous orientera vers une crème ou un lait adaptés. Dans tous les cas, n’utilisez pas vos propres crèmes, conçues pour des peaux adultes.

De même, changez très régulièrement la couche de votre bébé pour éviter les macérations. S’il a la peau sensible, le change peut se faire à base d’eau et de liniment calcaire. Attention aux lingettes parfois agressives. En cas de doute, posez la question à votre médecin.

Protéger de l’eau la surface de la peau

La surface de la peau du bébé est fragile, il faut donc préserver la couche lipidique qui la protège. Évitez des bains trop fréquents et trop longs, surtout si votre eau est calcaire (c’est le cas si vous observez des dépôts blanchâtres sur vos robinetteries). Autre point d’attention : le shampoing et le gel lavant doivent être adaptés à l’âge de l’enfant. Privilégiez des formules au pH neutre (type savon surgras) et utilisez-les avec parcimonie et douceur.

Après le bain, le séchage est un moment important : les gestes seront légers pour ne pas irriter la peau, sans oublier les plis (cou, aine, siège…). En effet, d’une part, l’évaporation de l’eau dessèche la zone cutanée, d’autre part, des champignons peuvent se développer dans les zones humides. De même, limitez la baignade du tout-petit en piscine (présence de produits de nettoyage) ou dans les milieux naturels dont la qualité n’est pas forcément optimale.

Attention aux agressions extérieures

L’INPES recommande :

Pour les nourrissons : les nourrissons ont la peau et les yeux très fragiles, il est donc important de ne pas les exposer au soleil.

Pour les enfants : évitez autant que possible toute exposition entre 12 heures et 16  heures. Même sous un parasol de plage qui ne filtre que 95% des rayons UV et laisse 5% passer à travers sa toile. Donnez-lui régulièrement à boire afin d’éviter tout risque de coup de chaleur. D’une manière générale, veillez à limiter les durées des expositions.

Quels que soient l’heure et le lieu d’exposition, les enfants doivent porter un chapeau et des lunettes de soleil avec un filtre anti-UV et des montures enveloppantes.

Il est utile de leur faire garder des vêtements couvrants qui protègent la peau des rayons du soleil.

Encore plus que les adultes, les tout-petits sont très sensibles aux agressions extérieures.

Ainsi, le soleil peut provoquer des coups de soleil, c’est-à-dire des brûlures. Pensez à couvrir en permanence votre enfant d’un t-shirt ou d’une combinaison anti-UV, d’un chapeau et de crème solaire haute protection (indice 50 au minimum), tel que le recommande l’OMS. Si l’enfant se baigne, dans la mer ou à la piscine, il faudra renouveler l’application.

Si vous vivez dans une zone venteuse, en montagne ou au bord de la mer, sachez que le vent, le froid et les embruns peuvent dessécher voire irriter la peau, veillez à ne pas trop y exposer votre bébé.

Minimiser les risques d’irritations

La peau de votre enfant est principalement en contact avec ses couches et ses vêtements. Privilégiez des matières souples et douces comme le coton et n’oubliez pas de les laver une première fois avant qu’ils ne soient portés. Limitez l’utilisation de lessive et d’assouplissant, vérifiez que sa composition est hypoallergénique et aussi naturelle que possible. Si vous observez l’apparition d’une sécheresse ou d’irritation, n’hésitez pas à en changer. Si vous en avez la possibilité, lavez le linge de votre enfant séparément de celui du reste de la famille.

En cas de suspicion d’allergie cutanée, il est indispensable de prendre contact avec votre médecin pour réaliser les tests de vérification appropriés.

Il est important de bien protéger la peau de votre enfant, dès sa naissance. En grandissant, votre bébé verra sa peau devenir mature et apte à mieux se protéger. Veillez toutefois à bien conserver les bons réflexes face aux agressions en tout genre !

Alice du Laboratoire Pediact

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *