Quelles mesures prendre pour éviter les régurgitations ?

publié le: 26 septembre 2016

Bébé qui a des regurgitations

Les régurgitations surviennent le plus souvent au moment du rot, après le repas de bébé. Elles sont courantes chez les nouveau-nés qui peuvent parfois avoir un trop-plein lors de la tétée ou du biberon. Ce reflux gastro-oesophagien (RGO) est bénin et le plus souvent indolore pour les tout-petits. Pour éviter ces petits désagréments, des solutions existent pour éviter ces régurgitations.

Pourquoi mon bébé régurgite ?

Près de la moitié des bébés de moins de trois mois sont sujets à des régurgitations. Il s’agit d’une des causes les plus fréquentes de consultation après la naissance de bébé. Généralement ces petits reflux disparaissent avec l’âge, entre trois à six mois. Les régurgitations sont donc courantes. Si votre bébé a des rejets alors que vous venez de lui donner le sein ou le biberon, rien d’inquiétant : il s’agit en fait d’un trop-plein. Le lait qu’il a ingéré était peut-être en trop grande quantité pour son petit estomac encore fragile et à son système digestif immature. Le lait qu’il avale repasse alors par l’oesophage et remonte dans sa bouche pour être rejeté, le plus souvent au moment du rot. Il vous suffit donc de vous munir d’un lange ou d’un bavoir, à placer sur votre épaule. De plus, ces régurgitations ne sont pas douloureuses pour l’enfant. Néanmoins, si sentez qu’il est particulièrement dérangé par ces reflux, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Dans quels cas faut-il consulter ?

Les régurgitations sont le plus souvent bénignes chez les nourrissons. Mais il peut parfois arriver qu’elles se transforment en une pathologie plus sérieuse qui nécessite alors une consultation chez un spécialiste. Celui-ci peut par exemple diagnostiquer une oesophagite qui se caractérise par une lésion inflammatoire chronique de l’oesophage et peut survenir à la suite de reflux gastro-oesophagien. Enfin, si vous repérez l’un de ces symptômes chez votre enfant, contactez votre pédiatre pour prendre rendez-vous :

– les régurgitations sont fréquentes et sont accompagnée de diarrhées,

– votre bébé est fiévreux,

– il refuse de prendre son biberon alors qu’il a faim,

– il ne prend plus de poids, ou en perd,

– vous remarquez des traces de sang dans ses régurgitations,

– il semble souffrir lors des reflux…

Comment éviter les régurgitations ?

Il est essentiel de s’adapter en fonction de son enfant. La cause de ses régurgitations peut venir du biberon, du stress ou encore de la quantité de lait que vous lui donnez. Pour éviter ces petits désagréments, commencez par vérifier si le débit de la tétine est adapté à son âge. Il ne doit pas être trop rapide ni trop lent, de manière à limiter l’absorption de l’air contenu dans le biberon. Lorsque vous lui donner son repas, proposez-lui un environnement serein : confortablement installé, sans trop de bruit. Votre enfant a besoin de calme pour manger, et d’être constamment rassuré. Lorsqu’il n’a plus faim, ne le forcez pas à terminer à tout prix son biberon. Mieux vaut en effet lui proposer le reste de son lait quelques minutes plus tard plutôt que l’inciter à terminer au risque qu’il régurgite le tout. Enfin, calez-vous sur son rythme, en lui donnant son biberon petit à petit. La quantité de lait indiquée en fonction de son âge doit par ailleurs être respectée. Et si besoin, votre médecin pourra vous orienter, selon les cas, vers un lait plus adapté, comme les laits spécialement conçus contre les régurgitations des nouveau-nés.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.