publié le: 27 janvier 2016
catégorie: Autres sujets

Quelles sont les aides d’État attribuées aux mamans ?

Quelles aides attribuees aux mamans

Vous venez de devenir parents ? Sachez que de nombreuses aides financières permettent aux jeunes parents de bénéficier d’un coup de pouce pour subvenir aux besoins de leurs enfants en fonction des situations et des familles (nombre d’enfants, âge de ces derniers…). Faisons le point sur les allocations qui peuvent être accordées.

La Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje)

Versée en fonction des revenus des parents d’enfants de moins de trois ans (nés ou adoptés), la Paje comprend :

  • La prime à la naissance (actuellement d’un montant de 923,08€) ;
  • La prime à l’adoption (qui s’élève à 1 846,15€) ;
  • L’allocation de base, la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) pour les enfants nés après le 31 décembre 2014 (entre 145€ et 390€), ou le complément de libre choix d’activité (Cica), qui varie de 145€ à 576€ ;
  • Enfin, le complément de libre choix du mode de garde permet aux parents qui souhaitent faire appel à une assistante maternelle ou une garde à domicile pour leur enfant de moins de 6 ans de bénéficier d’une aide de la Caisse d’allocations familiales (Caf). Une partie des frais engagés est donc prise en charge en fonction des revenus des parents, du nombre d’enfants et de leur âge.

Les allocations familiales

Dès la naissance de votre deuxième enfant, vous pouvez bénéficier des allocations familiales. Vos deux enfants à charge doivent néanmoins être âgés de moins de 20 ans. De plus, quel que soit le montant de vos revenus ou votre situation familiale, vous y avez droit si vous remplissez les conditions.

Seul le montant variera alors en fonction de votre salaire :

  • Les parents ayant deux enfants, toucheront au maximum 129,35€ par mois et au minimum 32,34€ selon les ressources du foyer ;
  • Les parents de trois enfants toucheront entre 73,76€ et 295,05€ mensuels, puis entre 41,44€ et 165,72€ de plus par mois par enfant supplémentaire ;
  • À partir de trois enfants, les parents peuvent bénéficier du complément familial, versé chaque mois aux familles les plus nécessiteuses. Son montant varie selon les revenus entre 168,35€ et 202,05€.

L’allocation de rentrée scolaire (ARS)

Si vous avez des enfants scolarisés et âgés de 6 à 18 ans, vous pouvez peut-être bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire, versés par la Caf aux parents ayant de faibles revenus pour les aider à affronter les dépenses liés aux fournitures scolaires et à la rentrée des classes. Le montant varie en fonction de l’âge de l’enfant, soit entre 362€ et 395€.

L’allocation de soutien familial pour les parents isolés

Si vous élevez seul(e) votre enfant, la Caf ou la Mutualité sociale agricole (MSA) peut vous verser une allocation de soutien familial d’un montant allant de 100,09€ à 133,39€ selon les situations, jusqu’au 21ème anniversaire de votre enfant.

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh)

Cette aide s’adresse aux parents dont l’enfant est handicapé. L’Aeeh permet donc de subvenir aux besoins du petit malade tant dans son éducation que pour les soins dont il a besoin au quotidien. Son montant s’élève alors à 129,99€ par mois. Par ailleurs, des compléments peuvent être accordés, notamment lorsque l’un des parents est contraint de cesser son activité professionnelle pour s’occuper de son enfant ou en cas d’embauche d’une tierce personne.

La carte famille nombreuse

Si vous avez trois enfants de moins de 18 ans ou plus, faites la demande d’une carte famille nombreuse. Elle vous permettra de bénéficier de réductions allant jusqu’à 75% sur le prix des billets de train, mais aussi sur les équipements électroménagers ou sur les services quotidiens tels que les assurances, l’auto-école de vos adolescents ou encore les loisirs (cinéma, musées, sport, hôtels…)

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site de la Caf.

 

Alice du Laboratoire PediAct