publié le: 5 février 2016
catégorie: Autres sujets

Quels aliments privilégier pour maman pendant la grossesse ?

Lorsqu’on est enceinte, de nombreux aliments sont interdits. S’il faut bannir de son alimentation l’alcool, les poissons et viandes crues, certains fromages ainsi que la charcuterie… voici les aliments à privilégier durant ces neuf mois de grossesse.

Pourquoi certains aliments sont à éviter pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, l’enfant se développe à une vitesse impressionnante, passant de l’état de foetus à celui de nouveau-né. Cette croissance rapide ne peut se faire que par une hygiène de vie adaptée et des repas équilibrés. En outre, l’alimentation doit être surveillée afin d’éviter toute infection grave pour la santé du nouveau-né et de la femme enceinte. La listériose et la toxoplasmose peuvent en effet être transmises par les produits consommés pendant ces neuf mois. Pour éviter ces risques, il est donc recommandé d’éviter les aliments crus tels que la viande, les poissons fumés, le lait cru et les fromages au lait cru, ainsi que les charcuteries. L’alcool est bien entendu à proscrire pendant la grossesse, et le café n’est pas recommandé, du moins à petite dose. Évitez également les aliments trop gras ou trop caloriques qui pourraient entraîner, s’ils sont consommés en excès, une hypertension artérielle, du diabète, ou encore des infections urinaires.

Mais alors, que peut-on manger enceinte ?

L’idée n’est pas de manger deux fois plus parce qu’on n’est plus seule, mais deux fois mieux. Une alimentation variée et équilibrée est plus que jamais recommandée. Si le lait cru est à éviter, il est tout de même indispensable de consommer des produits laitiers qui apportent le calcium, les protéines et la vitamine A, D et B, nécessaires au bon développement de l’enfant. Le calcium, bien connu durant l’enfance pour solidifier les os, permet aussi, au cours de la grossesse, de construire le squelette du nouveau-né. Lait, fromages blancs, yaourts et fromages sont donc à consommer régulièrement au cours des repas. La viande, les poissons et les oeufs doivent être cuisinés régulièrement à condition d’être toujours bien cuits. Ils contiennent des acides gras et de la vitamine D qui agissent, comme le calcium, sur le développement des os de l’enfant. Sans oublier le fer, indispensable à la croissance du foetus et à la formation du placenta. En cas de carence en fer, les risques d’accouchement prématuré et les retards de croissance du bébé sont par ailleurs augmentés.

Quant aux légumes et fruits, ils sont à consommer à tous les repas, sous toutes les formes (cuits ou crus, en soupes, en smoothies, à la poêle ou en purées…) car ils apportent les vitamines et les sels minéraux ainsi que les fibres essentielles pendant la grossesse. Rappelons que l’acide folique contenu dans les fruits et légumes à feuilles (mâche, épinards, cressons, haricots, petits pois ainsi que les noix, les châtaignes et les pois chiches), joue un rôle essentiel en début de grossesse et lors de la conception. Il agit ainsi sur le développement du système nerveux de l’embryon et permet de réduire les risques de retard de croissance et de malformations congénitales graves.

Enfin, faites-vous plaisir avec les féculents (pâtes, semoule, riz, pommes de terre), ainsi que les légumes secs : ils permettent à la femme enceinte d’éviter les petits creux dans la journée. Côté boisson, rien de tel que de l’eau pour se désaltérer. Le thé, les boissons sucrées, et le café sont en revanche à consommer avec modération.

Attention aux compléments alimentaires pendant la grossesse

Les compléments alimentaires peuvent être utiles selon les cas. C’est pourquoi ils doivent être consommés uniquement sur avis médical et sur prescription, tout comme les suppléments médicamenteux qui viennent combler le manque en fer, en folates, en vitamine D ou en iode.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.