publié le: 27 novembre 2017

Comment savoir si mon enfant est précoce ?

enfant précoce

Curiosité exacerbée, langage maîtrisé tôt, marche acquise rapidement, facilité d’apprentissage… sont des indices faisant douter certains parents. Haut potentiel, surdoué, enfant-zèbre, les qualificatifs sont nombreux pour dénommer la précocité. Pourtant, il est parfois difficile de la déceler.

Néanmoins, certains signes sont révélateurs d’un intellectuel hautement développé chez l’enfant…

 

Un repérage dès le plus jeune âge

On ne peut détecter la précocité chez un bébé. Néanmoins, certaines indications peuvent compléter, par la suite, le profil d’un enfant à haut potentiel.

La plupart du temps, l’enfant surdoué était un bébé tonique, très éveillé, qui scrutait son environnement avec un regard intense. Généralement, un enfant précoce dort peu et développe rapidement sa motricité.

 

Une curiosité et une réflexion élaborées

Bien souvent, l’indicateur le plus probant chez l’enfant précoce est une curiosité déphasée avec son âge. Des questions de natures philosophiques ou existentielles le troublent : la mort, la création du monde, la science, l’espace… Il se passionne également sur de nombreux sujets, à tel point qu’il est capable de mener diverses recherches afin de satisfaire sa curiosité.

De plus, l’enfant surdoué à tendance à s’entourer d’adultes : il aime écouter les conversations de grands, débattre et donner ses points de vue. Il se sent d’ailleurs peu à l’aise avec les petits de son âge.

 

Un langage recherché

La plupart du temps, la découverte d’un haut potentiel intellectuel est précédée par la détection d’un langage très riche : vocabulaire fourni et structures de phrases complexes sont maîtrisés aisément par l’enfant surdoué. En outre, il acquiert la parole assez rapidement (avant l’âge de deux ans).

Dans le registre du langage, l’enfant précoce aime lire des encyclopédies ou des dictionnaires pour parfaire son élocution, mais aussi satisfaire sa soif de connaissance.

 

Hypersensibilité et empathie

L’enfant précoce est bien souvent hypersensible. D’un naturel anxieux, il se laissera gagner rapidement par le stress, si on ne lui apprend pas à le gérer. Empathique, il peut se laisser submerger par l’émotion de ceux qui l’entourent. À cet effet, il est conseillé d’être vigilant sur d’éventuels signes de dépression ou de renfermement.

 

Des troubles du comportement

La compréhension accrue du monde qui l’entoure, ainsi que le décalage qu’il peut ressentir avec ses camarades du même âge, désoriente les enfants précoces. Cela engendre parfois des troubles du comportement. Par exemple, il est possible qu’il ait du mal à se sociabiliser ou qu’il s’ennuie en classe. En ayant l’impression de manquer de stimulation, il peut adopter un comportement belliqueux ou renfrogné.

De même, un enfant à haut potentiel ressentira le besoin d’être rassuré, ce qui le conduit parfois à adopter un comportement régressif.

 

Beaucoup de signes peuvent indiquer la précocité d’un enfant. Néanmoins, pour s’assurer du potentiel de son enfant et vérifier que son comportement est relatif à son haut potentiel, il est recommandé de consulter son pédiatre. Il pourra effectuer un diagnostic et éventuellement vous renvoyer vers un pédopsychiatre pour comprendre le comportement de l’enfant et vous aider dans son accompagnement.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *