publié le: 31 décembre 2014

Ski, luge et glissades : quels dangers pour nos enfants ?

Selon l’Institut de Veille Sanitaire (InVS), 23 000 enfants seraient victimes chaque année d’accidents liés aux sports d’hiver. Pas question pour autant de se priver du plaisir de glisser sur la neige. Il suffit juste de vigilance, d’une protection efficace contre le froid et le soleil, mais surtout d’un équipement de ski adapté aux tout-petits !

Partir aux sports d’hiver en famille est l’occasion de partager des moments inoubliables dont les souvenirs restent souvent gravés en mémoire tout au long de notre vie… Ski, luge, balades en montagne, patins à glace… Les multiples activités extérieures permettent aux petits comme aux grands de s’amuser, de découvrir et de se laisser glisser sur les pistes enneigées. Néanmoins, la vigilance des parents reste de mise pour éviter les accidents.

Comment choisir son équipement de ski adapté pour ses enfants ?

Choisir un matériel de ski adapté à l’enfant est essentiel pour éviter les blessures, fréquentes chez les tout-petits. En effet, une entorse au genou sur deux est liée à une mauvaise fixation des chaussures ou des skis. L’enfant doit donc être correctement équipé pour éviter tout risque d’accident. Choisissez pour cela des skis et des chaussures adaptés à son poids, à sa taille, à son niveau, et des bâtons à sa taille. Vérifiez, avec un professionnel, le réglage des fixations avant de descendre les pistes à ski. Par ailleurs, le port d’un casque pour enfant est recommandé jusqu’à l’âge de 14 ans, afin de le protéger des risques de traumatisme crânien en cas de chute. Les tout-petits, ayant un crâne proportionnellement plus lourd que celui d’un adulte, sont particulièrement exposés à ce risque en skiant.

Enfin, rappelez-lui les règles de sécurité à respecter sur les pistes : regarder autour de soi et faire attention aux autres skieurs afin de ne pas leur barrer la route… évitera certainement quelques imprudences.

Luge : quelles règles de sécurité ?

Cette activité ludique est idéale pour les tout-petits ! Néanmoins, les accidents (touchant principalement le thorax, le crâne et l’abdomen) sont fréquents en raison de certains modèles de luge peu adaptés sur le marché. Choisissez donc une luge adaptée au poids et à l’âge de votre enfant, en préférant une luge comportant une direction, des poignées solides et des freins. Un casque de ski est également indispensable pour faire de la luge pour protéger sa tête des éventuelles chutes. Faites attention à ce que votre enfant pratique de la luge assis ou agenouillé et non pas allongé car les risques de blessures à la tête, à la colonne vertébrale et sur le ventre sont plus importants. Enfin, apprenez-lui à descendre la piste au milieu et à la remonter sur les côtés, en dégageant rapidement la piste afin de ne pas gêner les autres enfants qui arrivent.

Si votre tout-petit ne maîtrise pas encore la vitesse ni la direction, ne le laissez pas en faire seul : il est recommandé de l’accompagner lors de ses premières glissades jusqu’à l’âge de cinq ans.

Protégez votre enfant contre le froid et le soleil

Un bon équipement passe aussi par une protection contre le froid et les UV particulièrement dangereux à la montagne. Les enfants y sont très sensibles, d’autant plus en cas de vent ou de pluie, ou s’ils restent inactifs. Pour prévenir les risques d’hypothermie ou de brûlures liées au froid (engelure), prévoyez une bonne combinaison de ski, ou une salopette avec un manteau de ski, des gants, une écharpe, et une cagoule…

Autre danger : le soleil, dont les rayons ultraviolets sont moins filtrés par l’atmosphère. De plus, la réverbération est importante au ski puisque la neige renvoie environ 85% d’UV contre 20% à la plage. Il est donc important de rester vigilant en prenant garde à ce que votre enfant porte toujours ses lunettes de soleil. Il est préférable de lui acheter des lunettes intégrales avec un cordon à attacher autour de sa tête afin qu’il ne les perde pas sur les pistes.

Enfin, toutes les deux heures en moyenne, appliquez sur son visage une crème protectrice (indice 4), ainsi qu’un stick à lèvres.

Attention également aux changements d’altitude en montagne ! Si votre tout-petit souffre d’otite ou de rhinopharyngite, il est déconseillé de l’emmener en haut des pistes, la variation de la pression pouvant provoquer certaines douleurs aiguës des tympans.

Alice du Laboratoire PediAct