publié le: 12 avril 2017
catégorie: Dermatologie

Varicelle du nouveau-né, nos conseils et astuces

Varicelle du nouveau ne

La varicelle est une maladie infantile très contagieuse. En France, 700 000 personnes sont touchées par cette affection chaque année. Les cas de varicelle les plus nombreux sont constatés chez les enfants âgés de 5 à 10 ans.

Quels sont les symptômes de cette maladie et comment y faire face lorsque l’un de vos enfants la contracte ?

Les symptômes de la varicelle du nouveau-né

Contrairement à certaines affections, les premiers symptômes de la varicelle du nouveau-né ne sont pas immédiatement détectables. Les premiers signes se traduisent, en général, par une légère fièvre accompagnée d’une grande fatigue et d’un écoulement nasal.

Votre enfant peut également souffrir de douleurs musculaires ou articulaires, de migraines et d’une perte d’appétit. Des symptômes qui ressemblent fortement à la grippe
Alors, tant qu’aucun bouton n’apparaît pas, il est très difficile de diagnostiquer la varicelle. L’éruption des boutons n’est pas immédiate, elle intervient environ 2 à 3 jours après les premiers signes.

Dans un premier temps, ils se présentent comme des taches roses, avant de se transformer en vésicules (cloques). Lorsque les boutons sèchent, une croute se forme. Celle-ci disparaît ensuite en l’espace d’une semaine. La varicelle dure environ une quinzaine de jours.

Rassurer un enfant touché par la varicelle

Les enfants peuvent être effrayés par la présence de boutons de varicelle sur leur corps. De plus, ces boutons sont souvent accompagnés de démangeaisons assez importantes. Avant d’appliquer les premiers traitements, prenez le temps de rassurer votre enfant en lui expliquant que la varicelle est une maladie courante chez les petits.
Dites-lui qu’il doit se reposer quelques jours pour que la maladie disparaisse. Insistez sur le fait que la varicelle ne dure pas longtemps et qu’il sera rapidement guéri, prêt à jouer dehors avec ses camarades.

Si vous avez plusieurs enfants et que certains d’entre eux n’ont jamais eu la varicelle, évitez qu’ils soient en contact avec le petit malade. Bien entendu, expliquez-leur ce qu’est la varicelle, pour les rassurer eux aussi.

Par contre, ne le laissez pas votre bout de chou tout seul, dans sa chambre, toute la journée. Réservez des plages horaires durant lesquelles vous jouez ensemble. Proposez-lui de dessiner, de lui lire une histoire ou de regarder un dessin animé. Ne choisissez que des activités calmes, qu’il peut effectuer tout en étant assis ou allongé.

Les traitements naturels pour soulager les démangeaisons

Pour éviter au maximum les démangeaisons, habillez votre enfant avec des matières peu irritantes, comme le coton ou le lin. Bien entendu, il va être difficile de les éviter complètement.

Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers des traitements naturels et des gestes simples. Par exemple, si votre enfant se plaint des démangeaisons et qu’il ne peut s’empêcher de se gratter, appliquez des compresses fraîches sur ses boutons.

Le bicarbonate de soude est aussi votre allié pour atténuer les démangeaisons. Vous pouvez en diluer dans l’eau du bain ou le transformer en lotion à appliquer sur les lésions cutanées.

Optez aussi pour une mousse apaisante comme le PoxClin®, développé par le Laboratoire Pediact. Ce produit soulage les démangeaisons, grâce à un principe actif dérivé de l’aloe vera. Il favorise aussi la cicatrisation des boutons et empêche les cicatrices disgracieuses.

 

Dans tous les cas, il est important d’empêcher au maximum votre enfant de se gratter, pour éviter tout risque d’infection. Pensez aussi à couper les ongles de votre bout de chou pour limiter les lésions.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

Nouveau call-to-action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *