Le rôle de parent est bien souvent frustrant et contradictoire : nous voulons le meilleur pour nos enfants mais nous n’avons parfois pas d’autres choix que de fixer des limites et d’interdire ou de réprimander, au risque de passer pour de véritables tyrans à leurs yeux !  Mais dans le fond, l’unique chose qui vous importe, c’est de rendre nos enfants heureux et bien dans leur peau. Et cela passe inévitablement par une éducation appropriée et équilibrée !

L’infographie que nous avons choisi de vous proposer aujourd’hui compile les résultats de nombreuses recherches scientifiques et (dont vous trouverez les références au bas de l’image) a pour vocation de vous donner tous les ingrédients dont vous aurez besoin pour élever des enfants heureux et capables d’affronter le monde extérieur. Une traduction en français est également disponible ci-dessous :

67a34d10c928a2699feec5b44bf90aef

 

1)  L’importance de se sentir aimé

Le bonheur et le sentiment de sécurité seraient des facteurs essentiels au bon développement de l’enfant. Une étude assez surprenante a démontré que les jeunes enfants particulièrement choyés par leur mère ont l’hippocampe (partie du cerveau qui est le siège de l’apprentissage et de la mémoire) 10% plus large que d’autres lorsqu’ils entrent à l’école.

2)  L’amour du père compterait plus que celui de la mère

 Une deuxième étude portant également sur le sentiment affectif aurait souligné que l’amour d’un père serait plus important pour le bien-être et la santé de l’enfant que celui de la mère. Les papas qui rempliraient le mieux leur rôle seraient ceux :

  • Qui écoutent ;
  • Qui offrent de leur temps ;
  • Qui font respecter les règles ;
  • Qui savent récompenser quand c’est opportun.

3)   Votre bonheur déteint sur eux

Une maman bien dans sa peau et satisfaite de sa vie influencerait bien plus son enfant sur les plans social et émotionnel que d’autres facteurs tels que son niveau d’éducation, ses revenus ou le fait qu’elle ait un emploi ou pas.

4)   Adoptez une attitude optimiste

Les enfants ayant appris à être optimistes vers l’âge de 10-12 ans auraient 50% de chances en plus de ne pas souffrir de dépression à l’âge adulte. De plus, un enfant de 5 ans se sentirait mieux dans sa peau s’il constate que ses parents réagissent positivement lorsqu’ils font face à un problème.

5)   Valorisez les efforts fournis plutôt que l’intelligence

Encourager son enfant pour ses capacités intellectuelles plutôt que pour ses efforts le rendrait plus vulnérable face au sentiment d’échec.

6)  Adaptez votre comportement à la personnalité de votre enfant

Ce n’est pas parce que votre premier enfant a été éduqué d’une certaine manière qu’il faut pour autant reproduire le même schéma avec le suivant. Plusieurs études ont démontré qu’un parent qui adaptait son comportement à la personnalité de son enfant réduirait de moitié les chances qu’il devienne dépressif et anxieux.

7)  Restez unis malgré le divorce

Contrairement à ce que l’on peut croire, une grande majorité d’enfants (80%) faisant face à la séparation de leurs parents ne développeront pas  de troubles psychologiques en grandissant. L’important serait de garder de bonnes relations et de s’investir conjointement dans l’éducation de ses enfants en dépit du divorce.

8)  Evitez les comportements agressifs

Les enfants élevés par des parents aux comportements hostiles lors de disputes seraient plus susceptibles de développer un comportement violent et notamment de :

  • De récolter de mauvaises notes scolaires ;
  • De recourir à l’usage de drogues et d’alcool ;
  • D’être moins empathiques

9) Encouragez-le à entreprendre de bonnes actions

Même à 8 ans, un enfant se sentira plus heureux s’il estime que sa vie à un sens. Ce sentiment sera renforcé par des activités telles que :

  • Un acte de générosité envers un condisciple ;
  • L’engagement envers des causes « nobles » ;
  • L’organisation d’un événement pour la famille ;
  • La pratique d’un sport collectif.

10) Favorisez la pratique d’un sport

Les enfants engagés dans des activités physiques régulières se sentent plus heureux et se comportent en général mieux que ceux qui n’en font pas. En contrepartie, plus un enfant regarderait la télé, plus il serait sujet aux dépressions. Lisez à ce sujet notre article sur le sport et les avantages de l’activité physique sur le bien-être de l’enfant.

L’équipe du laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.