Il arrive parfois que certains bébés soient allergiques aux protéines de lait de vache. D’autres types de lait peuvent alors être proposés en alternative. Mais comment reconnaître les signes d’une allergie au lait de vache ? Quels sont les symptômes ? Réponses.

Qu’est-ce que l’allergie au lait ?

Le lait de vache est couramment utilisé dans l’alimentation des nouveau-nés, lorsque les mères font le choix de ne pas donner le sein, ou qu’elles n’y parviennent pas, bien que l’allaitement maternel est recommandé jusqu’aux 6 mois de l’enfant. Pourtant, seulement 2% à 3% des nouveau-nés seraient concernés par une allergie aux protéines de lait de vache. Cette première allergie dans la vie de bébé survient généralement durant les premiers mois, en raison du système immunitaire encore immature qui réagit en rejetant ces protéines identifiées comme néfastes. Dans la plupart des cas, l’allergie au lait disparaît vers l’âge de 3 ou 4 ans. L’allergie au lait de vache est néanmoins différente de l’intolérance au lactose qui se caractérise par une incapacité à digérer le lait.

Quels sont les signes d’une allergie au lait de vache ?

De manière générale, les symptômes d’une allergie au lait de vache peuvent survenir dès l’heure suivant la prise du biberon ou d’un aliment contenant du lait. Rappelons également que les enfants allergiques au lait de vache ne présentent pas tous les mêmes symptômes, puisqu’ils varient d’un bébé à un autre. L’enfant allergique peut donc présenter les signes suivants :

  • il refuse de boire son lait,
  • il pleure souvent et sans raison, semble irritable à longueur de journée,
  • il souffre de diarrhées, de maux de ventre ou de coliques, de gaz, de reflux, de constipation, de nausées ou vomissements
  • il présente des selles contenant du sang,
  • il présente des éruptions cutanées, de l’eczéma, un gonflement des lèvres et de la gorge ou du visage
  • sa respiration est sifflante ou il a tout simplement du mal à bien respirer…

Que faire en cas d’allergie au lait de vache ?

Il est parfois difficile de diagnostiquer une allergie au lait tant ces symptômes sont courants chez les nouveau-nés. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’en parler à son médecin pour lui demander conseil. Après l’avoir examiné et réalisé des tests cutanés, il pourra alors vous proposer un autre type de lait pour votre bébé.

  • Il est par ailleurs conseillé aux femmes qui allaitent leur bébé d’éviter de consommer des produits laitiers. Si vous avez déjà commencé la diversification alimentaire, veillez à ne pas donner à votre enfant des aliments qui contiennent du lait en lisant attentivement la liste des ingrédients.
  • Compensez avec des aliments riches en calcium tels que le saumon, les haricots blancs, ou les brocolis…
  • En cas de doute, commencez à lister les symptômes qui vous semblent inhabituels et notez les moments de la journée auxquels ils surviennent en attendant votre rendez-vous chez le médecin.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, ou quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical.