publié le: 5 juin 2019

Agressivité chez enfant que faire

Être parents d’un jeune enfant implique parfois de devoir gérer des tempêtes émotionnelles (crise de colère, frustration, agressivité…). Il se jette par terre, tape, mord ou encore casse ses jouets ? Pas de panique ! L’agressivité est un instinct naturel chez tous les enfants. Elle s’estompe en grandissant au fur et à mesure que l’enfant apprend à gérer ses émotions. Toutefois, nous vous conseillons d’adopter certains comportements privilégiant la bienveillance et l’apaisement pour limiter les débordements. Alors, que faire en cas d’agressivité chez l’enfant ? PediAct vous donne 4 conseils à ce sujet.

 

Parlez-lui et identifiez les causes qui déclenchent les crises

“Mon garçon a fait exprès de détruire le château en briques de construction de son camarade et a mis les jouets en pagaille dans toute la chambre.”

Dans cet exemple de conflit, la première chose à faire est de parler à votre enfant pour comprendre pourquoi il a agit de cette manière. Est-ce pour se défendre, affirmer ses positions ou est-ce le résultat d’un sentiment d’injustice ? A l’inverse, est-ce lié à un mal être comme de la fatigue, un manque d’activité physique ? Aurait-il eu besoin d’attirer votre attention ? Comprendre les raisons de son agressivité vous permettra d’adapter votre conduite pour mieux l’accompagner dans le contrôle de ses émotions. Enfin, privilégiez une réaction ferme, bienveillante et détachée, nécessaire à la sécurité émotionnelle et physique de tous.

 

Anticipez et aidez votre enfant à maîtriser son comportement

Sachez qu’il est normal que vos enfants se disputent et aient du mal à maîtriser leur comportement. Pour les aider, repérez les situations où ils risquent d’exprimer une certaine forme de colère. Par exemple, avant d’aller au parc où l’excitation sera à son comble, dites-leur ce que vous attendez d’eux, ce qu’ils pourront faire et ne pas faire.

Que faire si une crise survient ? Il est possible que votre enfant soit frustré, par exemple car il n’arrive pas à finir son puzzle. Alors, enseignez-lui la persévérance. S’il défait tout son puzzle avec énervement, calmez-le, aidez-le à ramasser les morceaux et encouragez-le à recommencer. Une fois le puzzle réussi, n’oubliez pas de le féliciter !

 

Aidez-le à mettre des mots sur ses émotions

Le cerveau des enfants est en constant développement. Un tout-petit, entre 18 mois et 3 ans, peut manquer de mots pour exprimer ce qu’il ressent.

De plus, les enfants contrôlent moins bien leurs désirs que les adultes. C’est donc souvent sous l’impulsion et non par méchanceté qu’ils manquent d’autocontrôle envers les autres ou eux-même.

N’hésitez pas à intervenir en lui faisant remarquer lorsque vous sentez que la colère monte. “Je me mets à ta place et j’ai l’impression que tu commences à être énervé”. Il prendra ainsi du recul sur ses émotions, pourra mieux les comprendre et donc les gérer.

 

Expliquez-lui l’importance des codes et règles

Votre enfant est peut-être dans sa phase du “NON”. Dans ce cas, rappelez-lui les règles jusqu’à ce qu’elles soient parfaitement intégrées. Par exemple, qu’il est interdit de blesser les autres enfants. Ne désespérez pas si vous avez l’impression de vous répéter. Rappelez-vous qu’une leçon ne s’apprend pas en une fois. Enfin, lisez-lui des histoires qui lui permettront de développer son imaginaire, son vocabulaire et de mieux comprendre les codes et règles.

Malgré vos explications et votre prévention, il peut être nécessaire de sanctionner votre enfant. Dans ce cas, adoptez la parentalité positive : préférez une sanction qui permet la réparation. Par exemple, demandez à un enfant de s’excuser auprès de son camarade. Enfin, évitez les fessées : il est compliqué d’expliquer à un enfant de ne pas taper si vous le faites vous-même.

 

Ce qu’il faut retenir

L’agressivité est un phénomène normal et très fréquent chez l’enfant. Toutefois, ce comportement peut être déstabilisant. Demandez-vous si tous ses besoins sont comblés (le sommeil, les activités physiques et d’expression), donnez-lui de l’attention, pensez à montrer l’exemple, encouragez-le et félicitez-le, répétez les règles et revenez régulièrement sur ce qui est autorisé ou non.

 

Voici nos 4 conseils pour prévenir et gérer ces tempêtes émotionnelles :

  • Parlez-lui et identifiez les causes qui déclenchent les crises ;
  • Anticipez et aidez votre enfant à maîtriser son comportement ;
  • Aidez-le à mettre des mots sur ses émotions ;
  • Expliquez lui l’importance des codes et des règles.

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.