Avoir un petit sportif à la maison : comment gérer ?

publié le: 29 décembre 2020
catégorie: Autres sujets

AH, le sport ! Quelle activité agréable lorsqu’il est question de dépenser le surplus d’énergie en nous. L’activité physique permet à certains de se vider la tête, de déstresser, et même de mieux dormir. Ce qui est sûr c’est qu’elle est primordiale à la vie quotidienne d’un enfant puisqu’elle contribue à sa bonne croissance ainsi qu’à sa bonne santé mentale.

Votre petit est peut-être déjà un grand fan des activités physiques ? Ou peut-être cherche-t-il encore son sport ? PediAct vous donne tous les bons conseils pour gérer un petit sportif à la maison !

 

Aider son enfant à trouver son sport

Il est recommandé pour les enfants de 6 à 11 ans qu’ils fassent au moins une heure d’activité physique par jour. Des activités telles que la marche, le vélo, la piscine, les jeux en plein air, un sport d’équipe… Il en existe un grand nombre pour tous les profils d’enfants ! Ainsi, vous pouvez pousser votre enfant à toutes les tester afin de définir celle(s) qu’il aime le plus. 

S’il souhaite poursuivre plusieurs activités à la fois, vous pouvez aussi le laisser faire avec une bonne organisation de sa semaine. Pourquoi pas un lundi piscine, un mardi football, un mercredi escrime, un jeudi vélo, et un vendredi corde à sauter ? Dans ce cas de figure, n’oubliez pas le repos pour le weekend ! 

 

Votre enfant est un grand timide ?

L’idéal est de lui proposer un sport d’équipe dans le but d’apprendre à se sociabiliser, à communiquer, à partager avec d’autres personnes. Le football, handball, volleyball, basketball, hockey, rugby… Il en existe des divers et variés. Demandez à votre enfant ce qu’il a envie d’essayer ! Le combat est également un sport qui peut grandement les aider à vaincre leur timidité. Alors, pensez-y aussi : la boxe, le karaté…

 

Votre enfant est souvent tête en l’air ?

Les sports individuels peuvent l’aider à se concentrer davantage. Optez pour les sports comme l’escrime, les sports de raquette (le tennis, le ping pong, le badminton, ou encore le golf). Concentration optimale garantie ! Mais aussi réactivité, sens tactique, imagination et capacité d’adaptation face à l’adversaire lors des compétitions.

 

Votre enfant est plutôt turbulent?

Il n’y a rien de mieux que les sports cadrés pour l’aider à se canaliser, et à respecter des limites au quotidien. Les sports de combat sont excellents pour cet exercice : judo, taekwondo, boxe ou lutte par exemple. 

 

L’habituer à une alimentation de petit sportif

Un petit sportif a besoin des bons nutriments pour améliorer ses compétences et se ressourcer ! Adaptez son alimentation, et habituez-le à manger de manière équilibrée, en choisissant les bons aliments à chaque repas. Avec le temps, il comprendra de lui-même que les aliments “plaisirs” sont à contrôler sérieusement puisqu’ils sont ceux qui donnent le moins d’énergie.

Ainsi à chaque repas, aidez-le à vérifier ce qu’il contient dans son assiette. Une assiette de petit sportif se compose de : 

  • légumes pour leurs bons nutriments. Salade, aubergines, courgettes, tomates. Les recettes sont diverses et variées pour les légumes, puisqu’on peut en manger à volonté ! ;
  • une source de protéines. Nécessaires à sa construction musculaire, les protéines sont aussi une source d’énergie et accélère la satiété lors des repas. Alors plutôt viandes, légumineuses, ou encore oeufs ? ;
  • une source de glucides complexes. En général, on les retrouve dans les féculents, mais également les légumineuses. Vous pouvez opter pour le riz (complet de préférence), les pâtes, ou encore le quinoa par exemple ;
  • un produit laitier pour la bonne croissance de ses os. Un yaourt, un verre de lait, ou un peu de fromage feront l’affaire !
  • N’oubliez pas le petit dessert. L’idéal est de l’habituer à consommer des fruits plusieurs fois par jour : la pomme, la banane, le melon, ou l’ananas sont des fruits rafraîchissants et permettant le plein d’énergie.

Évidemment, des biscuits pour le goûter ou une pâtisserie de temps à autre ne lui feront pas de mal ! Il est important qu’il ne se sente pas frustré, et écoute ses envies tout en les contrôlant.

 

Lui rappeler les bienfaits du repos sur ses capacités sportives !

L’on a tendance à l’oublier, mais le repos fait partie des habitudes à privilégier lorsqu’on est sportif. Votre petit sportif doit donc comprendre qu’il doit garder un ou deux jours de la semaine minimum pour se reposer. “Mais maman, qu’est-ce que je vais faire pour me reposer ?”, vous demandera-t-il peut-être avec son air inquiet.

Pas de panique, voici quelques idées qui vont le tenter !

 

Première idée ? L’activité familiale à la maison. Qu’il s’agisse d’une partie de jeu de société à la maison, d’un jeu de pâte à modeler, d’un film à regarder, d’un moment jardinage ou encore d’une partie de cache-cache, il y a un tas d’activités à faire en famille en restant chez soi. 

Mais se reposer ne signifie pas obligatoirement rester chez soi. S’aérer l’esprit et déconnecter de son quotidien font également parties du repos. L’activité familiale en extérieure est donc également un bon moyen de se reposer. Une journée dans un parc d’attraction, une journée au musée, une journée en forêt ou dans un parc, ou une journée chez des amis sont des premières idées que votre enfant va beaucoup apprécier.

L’activité individuelle. Pourquoi ne pas encourager votre enfant à commencer une activité créative par exemple ? Qu’il s’agisse de lire un livre, d’écrire un journal intime, ou encore de peindre, elles l’aideront à se reposer tout en stimulant son cerveau.

Enfin, le plus important : le sommeil. Saviez-vous que le manque de sommeil a des conséquences sur l’humeur de votre enfant dans les jours qui suivent ? En effet, son moral peut en être affecté, ainsi que son énergie physique. Il est donc plus dur de bien effectuer son sport lorsqu’on se sent fatigués, vidés, avant même de commencer à bouger. Ainsi, favorisez les nuits longues avec un coucher tôt, à heure fixe tous les jours, y compris le weekend. Faites en sorte que votre petit n’ait pas de soucis qui le tracasse en tête, pas d’inquiétudes avant de se coucher : communiquez régulièrement avec lui. Votre bout de choux doit dormir entre 9h et 11h par jour s’il a entre 6 et 11 ans.

 

Ce qu’il faut retenir : 

Votre petit est un grand sportif ? C’est une très bonne nouvelle ! Le sport l’aidera beaucoup à bien grandir, garder le moral, être persévérant, et à conserver sa bonne santé plus tard. Les petits sportifs nécessitent cependant que vous les aidiez à bien organiser leurs journées. Alors 1h de sport minimum par jour est l’idéal, tant que votre petit se repose le weekend, durant lequel il pourra laisser place aux activités familiales ou plus intellectuelles. Ajustez l’alimentation et veillez à ses heures de sommeil, et tout ira pour le mieux !

 

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.