‹ Retour au blog

Frères et soeurs : que faire quand la fratrie ne s’entend pas ?

Vos enfants se disputent sans arrêt ? Un petit rien peut déclencher un conflit entre le petit dernier et votre aîné ? Ces rivalités font partie du quotidien d’une famille et des relations d’une fratrie. Pourtant, elles ne sont pas toujours simples à gérer.  Que faire ? Quand intervenir ? Comment calmer le jeu quand la dispute va trop loin ? PediAct fait le tour de la question.

 

Pourquoi les parents n’aiment pas voir la fratrie se disputer ?

Quand on a fondé une famille, ce n’est pas toujours facile de voir ses enfants se disputer sans arrêt. Dans un premier temps parce que les conflits sont fatigants. En effet, ils sont difficiles à gérer, aussi bien physiquement qu’émotionnellement. Et dans un second temps, parce qu’en tant que parents, on rêve souvent d’une famille idéale, où les enfants s’étendent à merveille, ne sont jamais jaloux l’un de l’autre et se soutiennent avec une complicité parfaite. 

Alors, quand une dispute éclate, cela n’est pas toujours facile. Pourtant, les conflits entre frères et soeurs sont tout à fait naturels. S’entendre bien ne veut pas dire 0 dispute. Les rivalités font partie des relations frères/soeurs. Cela n’empêchera pas vos enfants de bien s’entendre lors des moments de partage et de complicité, ou même de se manquer quand ils seront séparés. 

 

Les conflits sont-ils utiles pour la construction de la fratrie ?

Les conflits sont une sorte d’apprentissage pour la vie en société ou la vie en communauté. Ils apprennent également aux enfants à trouver des compromis, à faire des concessions, des alliances, ou encore à gagner en autonomie. Bref, ils peuvent être constructifs.

 

Disputes : notre méthode pour gérer les conflits

  • Occuper ses enfants

C’est un fait. Quand les enfants s’ennuient, ils ont plus tendance à se chamailler et à se disputer. Comment s’en sortir ? En les occupant, évidemment ! 

Première option : proposez à vos enfants d’inviter des copains. L’idée ? Ne pas faire de jaloux. Aussi, préférez inviter un ami pour chaque enfant. Si votre intérieur ne permet pas de recevoir beaucoup d’enfants en même temps, faites un roulement sur plusieurs week-ends. Vous verrez que vos enfants seront beaucoup moins tentés de se disputer. 

Deuxième option : organisez des activités. Quand un conflit pointe le bout de son nez, faites diversion en suggérant un jeu de société, une activité sportive, culturelle ou artistique. Vous pouvez aussi leur proposer de vous aider à faire la cuisine par exemple. 

 

  • Rester neutre et calme

Quand un conflit arrive dans une fratrie, il n’est pas toujours facile pour les parents de ne pas prendre partie. Certains ont envie de séparer les enfants, d’autres de déterminer qui était à l’origine du conflit. 

Un conseil : restez neutre ! Prenez le temps - même si ce n’est pas facile - de les séparer sans en disputer un plutôt que l’autre et demandez-leur d’aller se calmer chacun de leur côté. 

Si la dispute est légère, ne vous mêlez pas du conflit et laissez-les régler ce conflit sans intervenir. Souvent, vos enfants trouveront un arrangement plus vite que prévu.

En revanche, si l’un des enfants est en difficulté, s’il y a des coups ou des insultes, intervenez afin que la situation ne s’envenime pas.  

On le sait, après une intense journée de travail, il n’est pas toujours facile de garder son calme quand l’ambiance est électrique. Pourtant, il est vrai que vos propos auront plus d’impact si vous vous adressez à eux calmement, sans élever la voix. Courage, vous pouvez le faire !

 

Attention à la jalousie entre les enfants

Le saviez-vous ? Les disputes entre frères et soeurs ont, très souvent, pour origine la jalousie. L’un des enfants se sent défavorisé, l’autre a l’impression que vous avez plus de complicité avec son frère ou sa soeur. Alors attention aux traitements de faveur. Soyez clair avec vous-même. Faites attention à ne pas reproduire le schéma familial que l’on connaît parfois, avec une domination d’un aîné sur un cadet, une préférence pour les filles par rapport aux garçons ou l’inverse. Sans ces marqueurs, vous verrez que l’harmonie reviendra bien plus facilement. 

 

Savourez les bons moments

Vos enfants ne se disputent pas tous les jours, n’est-ce-pas ? Et heureusement ! Alors si c’est le cas, montrez à toute la fratrie que vous en êtes fiers.

 

Ce qu’il faut retenir :

Les conflits entre frères et soeurs sont naturels. Et bien souvent, ils ne sont que broutilles. En tant que parents, il est important d’être juste pour assurer une bonne entente dans la fratrie mais également au sein de la cellule familiale. Il faut aussi savoir lâcher du lest pour laisser les enfants interagir et s’arranger entre eux, sans forcément chercher à connaître le pourquoi du comment et les punir.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits
Nos-produits

Articles similaires

Les premières choses à faire quand on est enceinte

Votre test de grossesse est positif ? Souvent très attendu, ce moment suscite beaucoup d’émotion… et plusieurs questionnements. Que faire après un test de grossesse positif ? Quelles sont les premières démarches quand on est enceinte ? Pour vous aide ...

Bébé ne prend pas de poids, que faire ?

À la sortie de la maternité, les médecins recommandent de suivre le poids du bébé. Souvent, les parents gardent en tête que le nourrisson doit impérativement grossir de manière continue pour être en bonne santé. Et là, c’est l’angoisse qui s’installe ...

Les 5 principales maladies infantiles contagieuses 

Varicelle, rougeole, rubéole… De nombreuses maladies infantiles sont très contagieuses. Il est important de savoir les reconnaître et les prévenir. Pediact fait le point sur ces différentes pathologies…

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Trouver une pharmacie
Nous contacter