E-boutique
Nous contacter
‹ Retour au blog

Quelles solutions choisir si l’on souhaite un lait infantile sans protéines de lait de vache ?

Votre bébé pleure après le biberon ? Il se tortille dans tous les sens, crie, ou vomit ce qu’il vient de boire peu de temps après ? Ou tout simplement, il refuse son biberon. Ce sont là peut-être des symptômes de l’allergie au lait de vache dont votre nourrisson souffre, ou bien peut-être un bébé qu'il faut aider à aimer le moment du biberon. Heureusement, des solutions existent pour lui offrir des repas adaptés qui ne le feront plus souffrir et lui redonneront le sourire.

Beaucoup de bébés souffrent d'allergie aux protéines de vache ?

En France, on estime que 2 à 3% des nourrissons de moins de 2 ans sont allergiques au lait de vache. Le plus souvent, cette allergie disparaît entre 1 et 2 ans, quand on a complètement fait disparaître de l’alimentation de l’enfant les produits laitiers.

Comment reconnaître une allergie aux protéines de vache ?

Les symptômes de l’allergie au lait de vache sont très nombreux, certains d’entre eux ressemblant beaucoup à d’autres pathologies. Il n’est donc pas toujours évident pour les pédiatres de réussir à diagnostiquer l’allergie. Les signes peuvent ainsi être d’ordre cutané (eczéma, œdème, urticaire, pâleur ou rougeur du visage…), digestifs (constipation, ballonnements, diarrhées chroniques du nourrisson, régurgitations, vomissements…) ou respiratoires (asthme, respiration difficile, toux sifflante). Il arrive très rarement que le bébé soit victime d’un choc anaphylactique ; si le cas se produit, il faut bien évidemment l’emmener immédiatement aux urgences pédiatriques. Dans tous les cas, quel que soit le symptôme, si vous suspectez votre enfant d’être allergique au lait de vache, il faudra consulter un pédiatre qui vous orientera ensuite vers un allergologue. Là, votre bébé bénéficiera d’un bilan allergique consistant en des tests cutanés et une prise de sang.

Quelle alimentation pour un enfant allergique aux protéines de vache ?

S’il est confirmé que votre nourrisson est allergique au lait de vache, la solution consistera à éradiquer tout produit laitier de son alimentation. Si vous le nourrissez au sein, vous devrez également vous soumettre à cette éradication. Il vous faudra ensuite lire attentivement les étiquettes des aliments pour y repérer les éventuelles protéines de lait de vache qui pourraient y figurer : lactalbumine, lactoglobuline, lactosérum, caséinate... Elles portent une multitude de noms ! Si votre nourrisson est toujours en âge de consommer des préparations infantiles, votre médecin vous orientera vers une préparation hypo-allergénique.

L’allergie aux protéines de vache peut donc être contournée par plusieurs méthodes qui contribueront au bien-être de votre enfant et à son développement harmonieux.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, où quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical.

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé. Capricare® peut contenir des traces de protéines de lait de vache.

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits

Articles similaires

Mon enfant ne supporte pas le lait infantile, comment faire ?

Donner le biberon à son enfant semble souvent être la solution de facilité face à certaines difficultés liées à l'allaitement maternel. Pour autant, il arrive parfois que bébé refuse catégoriquement certains laits qu'on lui propose. Mais que faire si ...

8 choses totalement fausses sur le lait infantile à base de protéines de chèvre

Les préparations infantiles à base de lait de chèvre ont fait leur apparition récemment en France. C’est peut-être la raison pour laquelle il circule tant d’idées fausses à leur sujet. Découvrez dans cet article 8 contre-vérités sur le lait infantile ...

Formules infantiles au lait de chèvre ou lait de vache : faut-il choisir ?

Bien que l’allaitement maternel soit la meilleure alimentation de bébé, et ce jusqu’à l’âge de 6 mois selon les recommandations de l’OMS, il se peut que la maman ne puisse pas ou ne souhaite pas allaiter son enfant.

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Acheter nos produits
Nous contacter