Voilà une question que se posent près de neuf parents sur dix ayant des enfants de moins de 12 ans ! La varicelle est une maladie virale qui touche de nombreux enfants chaque année. Très contagieuse, elle demande aux familles une bonne dose de patience et un minimum d’organisation pour ne pas contaminer toute la maisonnée.

1ère phase de la varicelle : la contagion en quelques secondes

La varicelle est une maladie infectieuse qui se transmet très facilement. Le virus, le varicelle-zona, contamine l’organisme de l’enfant par simple contact cutané (une poignée de main, un baiser, etc.), par voie aérienne (un éternuement, etc.) ou par le biais d’un objet infecté porté à la bouche.

Crèches, haltes-garderies, écoles et centres de loisirs sont des lieux très propices à la transmission du virus, où de nombreuses alertes d’épidémie sont annoncées chaque année.

2ème phase de la varicelle : l’incubation pendant environ 2 semaines

Vous ne le savez pas encore, ni lui d’ailleurs, mais votre enfant est peut-être déjà porteur du virus. L’un de ses camarades a toussé sans mettre la main devant sa bouche et quelques gouttelettes de cette toux ont suffi à le contaminer.

Il entre à présent dans ce que l’on appelle la période d’incubation. Elle dure environ 2 semaines, mais peut persister jusqu’à 21 jours. Ce délai permet au virus de se développer dans son organisme. Bien que votre enfant ne présente aucun symptôme de la maladie, il est déjà très contagieux durant toute cette période.

3ème phase de la varicelle : les manifestations cliniques pendant 7 à 12 jours

Votre enfant a une fièvre peu intense à modérée, des maux de gorge, le nez qui coule et de fortes démangeaisons ? Nul doute, les premiers signes de la varicelle se manifestent.

Par vagues successives, des poussées de petits boutons (des vésicules) vont apparaitre sur son corps, son visage et son cuir chevelu. Elles vont provoquer des grattages intenses pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’ils sèchent progressivement, soit pendant une à deux semaines.

Durant toute cette période, le risque d’infection cutanée est à surveiller. Si votre enfant touche à ses boutons et les gratte, ils peuvent s’infecter et laisser de vilaines cicatrices. Pour soulager ses démangeaisons, il est essentiel d’adopter quotidiennement quelques gestes simples :

  • Lavez-lui les mains très régulièrement avec du savon (ainsi que les vôtres)
  • Coupez-lui soigneusement les ongles
  • Appliquez-lui une solution pour apaiser son envie de se gratter.

PediAct propose une mousse rafraîchissante, PoxClin®, contenant un dérivé d’Aloe vera qui permet de soulager l’enfant. Elle permet également de bloquer les bactéries à la surface de la peau, limitant ainsi leur prolifération et le risque de surinfection.

4ème et dernière phase de la varicelle : la guérison

La varicelle étant une maladie bénigne, l’organisme de votre enfant parvient généralement à combattre seul le virus. Néanmoins, si les symptômes sont particulièrement sévères ou qu’un risque d’aggravation est à craindre, votre médecin peut lui prescrire un traitement antiviral. Il permet de lutter contre l’infection et d’accélérer la guérison.

La varicelle est une maladie infantile courante, mais aussi très contraignante. Si la période d’incubation est longue et passe inaperçue, la durée des signes cliniques dure en principe entre 7 et 12 jours. L’éviction de l’école n’étant pas obligatoire, mais fortement recommandée, armez-vous de patience et tentez d’organiser au mieux votre emploi du temps pour garder votre tout-petit bien au chaud !

Nouveau call-to-action

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.