Comment prévenir la rhinopharyngite ?

publié le: 4 octobre 2017

prévenir la rhinopharyngite

Maladie très virale et contagieuse, la rhinopharyngite touche aussi bien les enfants que les adultes. Cette pathologie, qui contient près de 100 virus différents, se transmet par contact direct. Les plus petits sont généralement contaminés par leur entourage familial ou à l’école. Toutefois, il existe des moyens de prévenir la rhinopharyngite. Pediact vous dit tout !

 

Focus sur les rhinovirus

La famille de virus responsables de la rhinopharyngite s’appelle « les rhinovirus ». Elle est également à l’origine de la majorité des rhumes que l’on attrape lors des changements de température.

Ces virus circulent toute l’année et affectent plus facilement les enfants pendant l’automne et le printemps. Ils se transmettent par simple contact ou par des gouttelettes de salive (postillons, bisous, câlins, etc.). Les rhinovirus se développent principalement dans le nez et la trachée.
Nouveau call-to-action

Des gestes simples pour prévenir la rhinopharyngite

Les règles pour prévenir et limiter la propagation des virus sont faciles à mettre en place :

  • Apprenez à votre enfant à se laver régulièrement les mains avec du savon doux. Pensez également à nettoyer les vôtres de manière régulière.
  • Désinfectez les objets préférés de votre enfant : doudou, jouets, couvertures, oreillers, sans oublier les poignées de porte et les objets à sa hauteur.
  • Apprenez à votre petit à se moucher le nez et à jeter le mouchoir à la poubelle. Il n’est pas conseillé de conserver des mouchoirs sales pour les réutiliser. Vous ne feriez qu’entretenir la maladie dans votre environnement.
  • Aérez régulièrement les pièces de vie et les chambres de la maison. Les virus ne survivent pas aux changements brusques de température. En maintenant trop longtemps une température élevée, vous permettez leur prolifération.
  • Ne chauffez pas trop votre foyer. Ce conseil rejoint le précédent, car les virus se complaisent dans des températures qui nous sont très agréables.
  • Pensez à humidifier l’air des pièces où se trouvent les enfants. L’humidité de l’air ralentit (et empêche dans certains cas) la prolifération des virus. De plus, elle aide l’enfant à mieux respirer, surtout s’il est touché par de l’asthme en plus de la rhinopharyngite. Cela permet aussi aux petits d’améliorer la résistance des muqueuses nasales face aux virus hivernaux.
  • Évitez d’échanger les verres et les couverts. Partager les ustensiles de cuisine revient à partager les microbes. Alors, pour limiter l’amplification de la rhinopharyngite, expliquez aux enfants qu’il est préférable de ne pas le faire. Inutile de stériliser les couverts des enfants, un passage au lave-vaisselle ou à l’eau chaude savonneuse est suffisant.
  • Limitez l’exposition des enfants aux fumées de cigarette ou de tabac. Ces produits nocifs peuvent affaiblir le système immunitaire et favoriser la multiplication des virus.

Bien qu’il ne soit pas possible d’empêcher les enfants d’attraper une rhinopharyngite, vous pouvez prévenir les risques en appliquant ces quelques conseils pratiques. N’oubliez pas que les enfants et les bébés passent forcément par des périodes de maladie. C’est un processus normal pour la formation du système immunitaire.

En cas d’affection persistante avec ou sans fièvre, ou si vous avez le moindre doute, consultez votre médecin ou votre pédiatre.

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

 

Nouveau call-to-action