Doit-on se lancer dans l’aventure “cododo” ?

publié le: 30 octobre 2020
catégorie: Bien-être

Beaucoup de jeunes parents décident aujourd’hui de se lancer dans l’aventure du cododo. C’est votre cas ? Vous hésitez encore ? Entre avantages et inconvénients, conseils de sécurité et de praticité… PediAct fait le tour de la question.

 

Qu’est-ce que le cododo ?

Depuis quelques années, le cododo est revenu sur le devant de la scène. Pourtant cette pratique avait peu à peu été effacée des foyers occidentaux. Au début du XXème siècle, toute la famille était habituée à dormir dans la même pièce. Puis, un nouveau modèle culturel et familial est apparu où parents et enfants ont finalement été séparés dans des chambres bien distinctes. Aujourd’hui, certains parents souhaitent revenir au modèle initial, en pratiquant le cododo.

 

Mais au fait, qu’est-ce que c’est le cododo ? 

Dans un premier temps, il est important de faire la différence entre “partage de chambre” et “partage du lit”, qui sont deux pratiques bien distinctes :

  • Partage d’une chambre : Dans cette configuration, bébé et ses parents dorment dans la même pièce mais pas dans le même lit.

 

  • Partage du lit : Dans cette configuration, bébé et ses parents partagent le même lit : c’est un sommeil partagé avec l’un ou les deux parents et le nourrisson.

Dans ces deux cas, nous pouvons réunir ces deux pratiques sous le terme “co-sleeping” ou “cododo”.

 

Le cododo : le besoin d’un contact rapproché entre le bébé et ses parents

En règle générale, le cododo, ou co-sleeping, dépend beaucoup des envies des deux parents mais également, et surtout, de la grossesse, de l’accouchement et de la volonté ou non d’allaiter. 

Par ailleurs, certains parents auront besoin de réparer un manque avec le bébé. C’est le cas quand l’accouchement a été difficile et que le bébé a été séparé de sa mère pendant un lapse de temps plus ou moins long. Le cododo apparaît ici comme un bon moyen reconnexion avec l’enfant. 

Enfin, les premiers mois de bébé font souvent l’objet d’un besoin de fusion entre la maman et son bébé. C’est tout à fait normal. Après 9 mois de symbiose, bébé et sa maman ont besoin de maintenir cette fusion pour se sentir bien.  

 

Le cododo : pratique dangereuse et alternatives ?

En matière de cododo, il est possible que vous entendiez deux sons de cloche. Résultats ? Vous êtes perdu ! 

En effet, il existe des dangers à pratiquer le cododo. Mais bien sûr, tout dépend de la manière dont vous allez le pratiquer avec votre enfant. 

Le principal danger reste l’étouffement de l’enfant par l’un des conjoints lorsque ce dernier est en phase de sommeil profond. En effet, le bébé risque de s’étouffer avec un bout d’oreiller ou avec la couette. 

Par ailleurs, le bébé peut aussi courir des risques en chutant du lit des parents.  

Pour autant, il existe des règles qui permettent de pratiquer une version bien plus sécurisée du cododo. 

 

Les voici : 

  • Ne jamais placer bébé au bord du lit ;
  • Ne pas dormir avec un oreiller ou une couette qui risquerait d’étouffer bébé ;
  • Toujours installer bébé dans une gigoteuse ou dans une turbulette ;

Comme vous le comprenez, il existe de nombreux moyens de pratiquer le cododo sans risque. Déjà en respectant ces règles d’or. Ensuite, en se lançant dans une solution intermédiaire, par exemple avec les lits “side-bed”. 

Qu’est-ce que c’est au juste ? Un berceau “ouvert” qui se fixe au rebord du lit parental. Il permet donc au bébé de dormir dans son propre espace tout en dormant près de ses parents. Et ce, sans les risques précédemment cités. 

 

Le cododo : les bienfaits pour bébé et les parents

S’il est parfois critiqué, le cododo est également plébiscité. D’ailleurs, les risques liés au partage de lit ne font pas toujours l’unanimité au sein des communautés scientifiques ou pédiatriques. 

Cette pratique a donc de nombreux avantages, à la fois pour l’enfant mais aussi pour les parents. 

Le cododo permet #1 d’allaiter plus facilement, tout en restant allongés. C’est d’ailleurs la raison la plus évoquée par les parents qui dorment avec leur enfant. En effet, cela permet à la mère de suivre le rythme de l’enfant sans avoir à allumer/éteindre la lumière ou à déplacer bébé. Maman et bébé peuvent ensuite s’endormir ou se rendormir bien plus facilement.

Le cododo permet #2 un sommeil plus réparateur pour les parents et l’enfant. En effet, le partage du lit permet aux parents de nourrir bébé mais également de le réconforter et de le surveiller leur bébé sans avoir à se lever plusieurs fois au beau milieu de la nuit. 

Le cododo permet #3 une meilleure réactivité de la part des parents. Il est en effet bien plus facile de vérifier l’état de son enfant quand bébé est à côté.

 

Ce qu’il faut retenir : 

Le cododo séduit actuellement de plus en plus de jeunes parents. Si vous souhaitez vous lancer dans cette pratique avec bébé, veillez à bien respecter certaines règles de sécurité importantes afin que toute la famille passe une nuit sereine dans les bras de Morphée. 

 

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.