publié le: 26 septembre 2018

Echec scolaire : comment repérer les premiers signes ?

echec scolaire

Se retirer du système scolaire sans diplôme ni qualification : c’est le lot de plus de 150 000 jeunes chaque année, en France. Les garçons sont davantage touchés par ce phénomène que les filles.

Il est possible d’éviter cette situation d’échec à votre enfant, en vous montrant vigilant dès les premiers signes. Cependant, comment les repérer ?

 

Attention aux bulletins

Des performances scolaires inconstantes ou en réelle chute doivent vous mettre la puce à l’oreille. En effet, l’échec scolaire ne survient pas du jour au lendemain, sans prévenir. Avant de décider de raccrocher le cartable, l’élève commence d’abord à se désintéresser et à s’éloigner petit à petit de l’école.

Des retards et absences très fréquents, un refus de participer aux activités scolaires et une attitude agressive, caractérisent cette étape. Ses notes et résultats en prennent naturellement un coup. Des mauvaises notes et un manque de motivation ne doivent pas être pris à la légère.

 

Des excuses pour sécher les cours

Si les maux de tête, les troubles intestinaux ou les malaises de votre enfant ne surviennent qu’au moment de faire ses devoirs ou de se rendre aux cours, et disparaissent mystérieusement après, posez-vous des questions. Les jeunes qui commencent à se désintéresser de l’école inventent souvent de fausses maladies pour rater les cours ou des contrôles. Prenez le temps de discuter avec votre enfant à ce sujet.

 

Le rejet de l’autorité

Dès qu’il s’agit de parler des études, votre enfant ne veut plus rien entendre ? Il a du mal à se soumettre à l’autorité de ses enseignants et à la vôtre ? Il a certainement besoin d’être aidé avant qu’il ne soit trop tard. Lorsque l’enfant a l’impression de ne pas être à sa place dans le système scolaire ou de ne pas être à la hauteur, il se réfugie parfois derrière une attitude de rébellion vis-à-vis de tout ce qui représente l’autorité. Il se fera donc très souvent punir.

 

Comment réagir face à un enfant en échec scolaire ?

Vous devez faire preuve de tact, de patience, mais aussi de fermeté. Évitez d’étouffer votre enfant en faisant de ce sujet le centre de toutes vos conversations. S’il ne souhaite plus se rendre à l’école, lui parler constamment de ce sujet est le meilleur moyen de le conforter dans sa décision de décrocher.

Écoutez-le, comprenez-le et conseillez-le du mieux que vous pouvez. Pour un meilleur impact, prenez contact avec son école, les professeurs ou les conseillers en orientation peuvent vous apporter leur soutien face à ce problème délicat.

Dans certains cas, lorsque l’élève rejette toute intervention d’un adulte, il est parfois nécessaire de mettre à contribution des jeunes de son âge, des camarades de classe ou des amis pouvant le soutenir et lui éviter de prendre une décision qu’il risquerait de regretter plus tard.

Il existe également des structures spécialisées dans l’encadrement des élèves en difficulté. Ces spécialistes sauront accompagner comme il se doit votre enfant et l’aider à sortir de cette mauvaise passe.

Enfin, comprenez que tous les enfants n’ont pas de prédisposition à de longues études. Essayez de voir avec lui s’il y a un métier qui l’intéresse en particulier, afin de le diriger vers un enseignement plus adapté.