La coqueluche, l’hépatite B ou encore la rougeole sont des maladies effrayantes et difficiles à soigner (parfois même mortelles) qui peuvent néanmoins être facilement évitées aujourd’hui grâce à la vaccination. Cette dernière est on ne peut plus importante pour votre enfant, sachant que certaines de ces maladies sont en recrudescence ! Il est dès lors essentiel de bien protéger votre enfant en suivant scrupuleusement son calendrier de vaccination qui se trouve dans son carnet de santé. 

La vaccination, l’une des plus grandes réussites de l’histoire de la médecine

Depuis l’introduction des premiers vaccins, de nombreuses maladies infectieuses ont pu être contrôlées et certaines sont sur le point d’être même éradiquées de la surface de la terre (c’est déjà le cas de la variole). Il faut dire qu’avant la vaccination systémique des enfants, celles-ci constituaient la première cause de décès d’enfants dans le monde. Aujourd’hui, selon les chiffres de l’OMS, la vaccination sauve plus de 3 millions d’enfants de par le monde chaque année et permet d’éviter le développement d’incapacités permanentes plus tard au cours de leur vie (c’est le cas notamment de la rougeole, bénigne durant l’enfance mais qui peut rendre les garçons stériles à l’âge adulte). Sûres et efficaces, les vaccinations représentent donc le meilleur moyen de protéger votre enfant contre des maladies graves. Leur efficacité, éprouvée grâce à de nombreuses études, ne laisse aucun doute au sein de la communauté scientifique. Ainsi, selon une étude récente, les enfants n’ayant pas reçu leur vaccin contre la rougeole seraient soumis à un facteur risque 35 fois plus élevé que ceux ayant reçu leur injection. Même si de nombreux parents peuvent être méfiants ou réticents à vacciner leurs enfants, il est important de se rapprocher d’un pédiatre pour ne pas faire courir un risque inutile à son enfant… 

Quand faire vacciner mon enfant et contre quelles maladies ?

Peut-être vous demandez-vous pourquoi les vaccins sont administrés dans les premiers mois de la vie de l’enfant et s’il n’est pas préférable d’attendre qu’il soit scolarisé pour  les lui administrer. Si tel est le cas, c’est uniquement afin de limiter au maximum les risques de contracter une maladie sérieuse à une période de la vie où votre enfant est particulièrement vulnérable. En effet, à sa naissance, le bébé possède des anticorps maternels qui disparaissent petit à petit au cours de sa première année. Les vaccinations permettent de pallier ces pertes d’anticorps et de protéger la santé de votre enfant en stimulant son système immunitaire.

Il existe toute une série de maladies contre lesquelles une vaccination est nécessaire. Vous retrouverez toutes les informations à ce sujet dans les dernières pages du carnet de santé de votre enfant. Néanmoins, vous trouverez ci-dessous un calendrier simplifié provenant de l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé qui vous permettra en un clin d’œil de planifier vos visites chez le médecin avec votre petit bout et de vous mettre en ordre de vaccination en fonction de son âge et du nombre d’injections recommandées.

Calendrier de vaccination

Vous remarquerez que la plupart des vaccins s’administrent avant la première année de la vie. Enfin, si vous ne supportez pas de voir votre bébé ou votre jeune enfant pleurer à chaudes larmes lorsque le vaccin lui est administré, sachez qu’il existe des solutions très efficaces pour atténuer la douleur, tels quel des patchs ou des crèmes anesthésiantes. Pour toute question à propos de la vaccination de votre enfant, n’hésitez pas à vous adresser à votre médecin traitant ou votre pharmacien ! Découvrez dès maintenant tout ce qu’il faut savoir sur la vaccination de l’enfant.

Alice, de l’équipe du laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.