L’alimentation des tout-petits est un élément aussi important pour les parents que pour les enfants. On sait que l’estomac des bébés est fragile et que sa première nourriture est lactée.

Cependant, le reste de son alimentation doit évoluer progressivement en fonction de son développement. C’est ce qu’on appelle la diversification alimentaire… Aujourd’hui, nous vous proposons de voir quels aliments introduire dans l’alimentation des enfants, à chaque étape de leur développement.

La nutrition des enfants de 0 à 4/6 mois

Avant 6 mois, les spécialistes infantiles recommandent une alimentation exclusivement lactée. Que ce soit par l’allaitement ou le lait infantile, ce type d’alimentation permet de trouver l’équilibre pour l’enfant. Le repas est un moment doux, calme et agréable aussi bien pour le parent que pour le bébé.

Bébé prend de 5 à 8 repas par jour (nuit comprise). Certains enfants ont besoin de quantités plus importante, mais ont moins de repas. C’est à vous de trouver le juste milieu pour votre petit. Si vous avez besoin d’être rassuré, n’hésitez pas à consulter un pédiatre.

L’alimentation de 4/6 mois à 9 mois

Passée la période des 6 mois, on peut commencer la diversification. Il s’agit de modifier l’alimentation de l’enfant pour y introduire de nouveaux ingrédients et donc de nouveaux goûts. D’abord en purée bien lisse, vous pouvez commencer en lui faisant goûter des :

  • Carottes
  • Courgettes
  • Haricots verts
  • Potirons
  • Pommes de terre

Évitez les aliments dits allergènes comme les œufs, les arachides ou encore les fruits à coques. Les protéines de lait de vache peuvent aussi provoquer des allergies chez les jeunes enfants.

De 6 à 9 mois, les purées deviennent moins lisses. Vous pouvez y laisser de petits morceaux pour inciter votre enfant à mastiquer. Durant cette période, vous pouvez également introduire les premières viandes maigres. Privilégiez le poulet, la dinde et les poissons blancs.

L’alimentation de 9 à 12 mois

Les pédiatres recommandent de conserver une nutrition lactée d’au moins 500 ml par jour. Cela peut être un lait de croissance ou un lait de suite. Spécialement adapté à la croissance de l’enfant durant cette période, ce lait couvre les besoins en lipides des enfants.

Pour l’apport en protéines, il provient des viandes et des poissons que vous proposez aux repas.

Les quantités sont moins importantes que celles d’un adulte, mais le rythme est le même : 3 repas et 1 collation. Comptez au moins 20 g de viande par jour.

La nutrition recommandée de 1 à 3 ans

De 1 à 3 ans, votre enfant va découvrir la nourriture, les textures, les goûts, les couleurs et les sensations. Il va jouer avec ses repas (s’il ne le faisait pas déjà). Cela fait partie de la découverte alimentaire. Avant d’apprécier les saveurs, il doit en apprécier le visuel et la texture entre ses doigts. Même si cela a le don de vous agacer, votre enfant est dans une phase où cette découverte est indispensable.

Le lait reste un élément indispensable à son développement, proposez-en régulièrement dans ses repas : sous forme de boisson, de yaourt, de fromage…

Proposez également à votre enfant de nouvelles saveurs et découvertes culinaires du monde entier. S’il vous est possible de l’impliquer dans la réalisation des repas, c’est encore mieux ! Les petits sont souvent plus enclins à goûter ce qu’ils ont eux-mêmes préparé.

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.