publié le: 22 janvier 2016
catégorie: Autres sujets

Papa en devenir ? Nos conseils pour prendre soin de la future maman pendant la grossesse

Vous n’osez encore à peine y croire. Pourtant, la nouvelle vient de tomber : dans quelques mois, vous serez papa. Si l’émotion est à son comble, elle laisse aussi place à des instants de craintes et de doutes. Que vous soyez de nature particulièrement anxieuse ou plutôt calme, comment prendre soin de la future maman pendant sa grossesse ?

Le papa en devenir “trop” attentionné

Être d’un tempérament prévenant est une qualité que tous les hommes ne possèdent pas. Prendre soin de votre compagne au quotidien est une chose naturelle pour vous. L’annonce de sa grossesse vous a transporté sur un petit nuage et vous ne la quittez plus du regard. Vous êtes aux petits soins pour elle et anticipez tous ses désirs. Au fil des semaines, vous craignez même de la laisser sortir seule, de peur qu’il ne lui arrive quelque chose.

Si cette attitude est tout à fait louable, et tout à votre honneur, attention à ne pas devenir surprotecteur pour autant ! Bien sûr, la future maman a besoin de votre présence à ses côtés. Le premier trimestre de sa grossesse est une période délicate pour elle. Elle est sujette à des maux désagréables (nausées, somnolence, troubles de l’appétit, etc.) et est psychologiquement fragilisée. Son corps subit d’importantes transformations, la crainte de faire une fausse couche n’est pas écartée et son humeur est parfois altérée.

Lors du deuxième trimestre, la grossesse devient plus réelle. Votre compagne ressent les premiers mouvements fœtaux, elle est plus sereine et détendue. Entourez-la de tout votre amour, mais ne soyez pas constamment derrière elle. Vous devez vous impliquer bien sûr, assister aux échographies, aux consultations médicales, prendre soin d’elle et préparer ensemble l’arrivée de votre enfant. Laissez-lui aussi un peu d’intimité et d’indépendance. Elle a aussi besoin de vivre, seule, des instants privilégiés avec votre bébé.

Le troisième trimestre arrive et cette dernière ligne droite avant l’accouchement vous fait redoubler d’attention. La future maman est fatiguée, elle se focalise de plus en plus sur la naissance de votre bébé. Continuez à la soutenir et à l’épauler, mais laissez-la respirer un peu. Ne soyez pas constamment derrière elle, comme si vous vous occupiez d’une personne malade. La grossesse n’est pas une maladie, c’est juste un état naturel, bien que parfois, certes, très éreintant. Ne soyez pas surprotecteur, à force de la materner vous risquez de devenir oppressant et de la stresser inutilement.

Le papa en devenir “un peu trop” distrait

C’est de notoriété publique, vous êtes tête en l’air ! Cela amuse parfois votre compagne, parfois un peu moins… L’annonce de sa grossesse vous donne des ailes, vous avez la tête dans les étoiles et êtes plus étourdi que jamais. Attention, il va vite falloir remettre les pieds sur terre, car la future maman a plus que jamais besoin de vous. Pendant les neuf mois à venir, elle va vivre un bouleversement considérable, tant émotionnel que physique.

Dès les premières semaines, il se peut aussi qu’elle souffre de nausées et qu’elle ressente une grande lassitude. Autant que possible, préparez les repas à sa place afin de lui éviter de manipuler des aliments dont l’odeur pourrait l’écœurer. Prenez les choses en main, anticipez, même si d’habitude c’est elle qui gère le quotidien et vous rappelle à l’ordre en raison de vos trop nombreuses étourderies. Elle doit pouvoir compter sur vous tout au long de sa grossesse.

Ne vous affolez pas et surtout ne lui en tenez pas rigueur, si son humeur est très changeante. Sa sensibilité peut être à fleur de peau et vous déstabiliser. Soyez à son écoute, restez près d’elle, rassurez-la si elle se sent angoissée. Anticipez, faites les courses à sa place si elle souhaite se reposer (en suivant à la lettre ses consignes, faute de quoi, en cas d’oubli, vous risqueriez d’aiguiser son irritabilité passagère !).

Au cours des deux derniers trimestres, il se peut qu’elle ressente de la lourdeur dans ses jambes, ainsi que des maux de dos. Proposez-lui un massage pour la décontracter. Ces instants tendres et complices sont propices pour vous retrouver en toute intimité. Préparez et aménagez ensemble la chambre de bébé : meubles, accessoires, jouets, articles de puériculture, trousseau, etc. Prenez aussi le temps de vous poser et de profiter de ces moments en tête-à-tête avant l’arrivée de bébé.

Le jour “J”, celui tant attendu, mais aussi parfois tant redouté, ne paniquez pas. Emmenez calmement la future maman à la maternité. Vous serez probablement tout aussi tendu qu’elle, voire davantage, mais gardez votre sang-froid. Elle sera déjà elle-même suffisamment angoissée, inutile de lui transmettre votre stress.

Dernier petit effort : même si vous devez partir dans la précipitation, surtout pensez à prendre avec vous sa valise qui trône depuis des semaines devant la porte d’entrée !

 

Neuf mois, c’est long et court à la fois. Quel que soit votre tempérament, vous vous apprêtez à vivre la plus belle des aventures, celle de devenir papa. Prenez bien soin de la future maman qui, d’ici quelques semaines, donnera naissance au plus adorable des bébés.

Alice du Laboratoire PediAct