publié le: 2 janvier 2015
catégorie: Bien-être

Peut-on soigner les coliques du nourrisson de manière naturelle ?

Les jeunes parents les connaissent bien : les coliques du nourrisson sont des épisodes où l’enfant pleure et se tord beaucoup. Les causes sont complexes et généralement liées à l’immaturité du système digestif de l’enfant. Voici quelques pistes pour soulager votre bébé naturellement.

À quoi sont dues les coliques du nourrisson ?

Extrêmement fréquentes, elles touchent plus de 30% des bébés, dès la naissance. Parfois passagères, elles durent parfois jusqu’aux 4 mois de l’enfant et peuvent être accompagnées de gaz. Si elles sont bénignes, elles représentent quand même une période douloureuse à traverser pour le tout-petit comme pour ses parents, qui peuvent se sentir impuissants, voire coupables. Or, ce n’est pas une fatalité !

On parle de coliques du nourrisson lorsque celui-ci crie durant plus de trois heures chaque jour, au minimum trois fois par semaine. Si votre enfant est concerné, le premier réflexe est, bien entendu, de consulter un pédiatre qui vérifiera son état de santé.

Ces coliques semblent provenir de l’immaturité du système digestif du bébé : l’estomac ne travaille pas encore correctement, la flore intestinale n’est pas encore bien développée et la digestion peut-être compliquée. Autres pistes : l’intolérance au lactose et des difficultés à digérer les protéines du lait.

Les solutions naturelles pour soulager bébé

Si vous allaitez et que votre tout-petit souffre de coliques, faites en sorte de bien équilibrer votre alimentation en privilégiant les aliments digestes. Ainsi, essayez de limiter les crudités et favorisez fruits et légumes cuits. Évitez également les aliments acides ou très épicés ainsi que les sources de caféine (thé, café, soda) et les laitages, certains enfants étant intolérants aux protéines du lait de vache.

Pour les enfants nourris aux biberons, dans tous les cas, privilégiez les repas dans le calme, en laissant l’enfant prendre son temps. Une tétine à faible débit est conseillée. Vérifiez que le bébé n’avale pas d’air et faites-lui faire son rot régulièrement.

Avec l’accord de votre médecin, vous pourriez aussi tester une autre marque de lait, parfois suffisant pour retrouver un bon équilibre.

Lors des crises, vous pouvez masser doucement le ventre du nourrisson, dans le sens des aiguilles d’une montre. Certains apprécient également d’être portés et d’avoir le ventre bien réchauffé, soit contre votre peau, soit avec une bouillotte (attention, jamais directement appliquée sur son corps).

Il est important de tout faire pour diminuer l’impact des coliques, car les études montrent que les nourrissons qui en ont souffert sont plus sensibles à certaines maladies, notamment au niveau de l’intestin et de l’estomac. N’hésitez pas à en parler avec le médecin qui suit votre enfant, il vous aidera à chercher des solutions.

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.