publié le: 16 décembre 2015
catégorie: Autres sujets

Préparation des gâteaux et repas de Noël : une activité qui réunit petits et grands

Fête familiale par excellence, Noël est un moment magique très attendu par nos enfants. Sapin, décorations, illuminations, ambiance festive, liste de cadeaux au Père Noël, tout est réuni pour les émerveiller. C’est aussi une période privilégiée où nous avons l’occasion de passer un peu plus de temps avec eux. Et si nous en profitions pour partager la préparation des gâteaux et du repas de Noël ?

Cuisiner ensemble : une activité valorisante et complice

Les jeunes enfants adorent imiter les grands. Cela fait partie de leur développement et leur permet d’apprendre, de s’améliorer et de grandir. Participer à vos côtés, en cuisine, aux préparatifs de Noël va être pour votre tout-petit une expérience très enrichissante.

Vous allez le responsabiliser et lui permettre de prendre des initiatives qui accroîtront sa confiance en lui. La confiance en soi et l’estime de soi se construisent très tôt dans le développement de l’enfant et, en le valorisant et le motivant, vous allez l’accompagner vers le chemin de l’autonomie.

Mais attention, l’influence parentale joue un rôle important : s’il ressent votre manque de confiance, il perdra alors toute assurance et ces instants de complicité n’auront aucun effet bénéfique.

Ne soyez pas trop exigent avec lui, car la peur de vous décevoir risquerait de le démotiver. Par contre, félicitez-le tout au long de la durée de cet atelier culinaire, mais sans le mettre pour autant sur un piédestal, car par crainte de ne pas être à la hauteur, il pourrait refuser toute nouvelle expérience à vos côtés.

Et en cuisine, ça se passe comment ?

Sur internet, dans des magazines ou livres de cuisine, regardez ensemble les recettes de gâteaux et plats qui vous plaisent. Si certaines vous semblent un peu laborieuses à réaliser avec un jeune enfant, ne retenez que celles pour lesquelles il a eu un réel coup de cœur. Même s’il ne fait que casser un œuf ou beurrer un moule, il se mettra à l’ouvrage avec beaucoup de fierté.

Pour faire comme les « grands », habillez-le d’un tablier (ou avec l’un de vos tee-shirts). Recensez ensemble les ingrédients dont vous avez besoin et faites de ce moment une activité ludique en lui demandant de les compter à voix haute, s’il commence à connaitre les chiffres. Il démarre l’apprentissage de la lecture ? Aidez-le à déchiffrer la recette et complimentez-le pour ses efforts et progrès.

Recette de bonhomme de pain d’épices, bûche au chocolat ou encore verrines de saumon fumé ou toasts de foie gras ? Éveillez ses sens en lui faisant goûter les ingrédients, indiquez-lui d’où ils proviennent, pourquoi ils sont bons pour la santé ou encore expliquez-lui les autres façons de les cuisiner. S’il a des initiatives maladroites, s’il casse une assiette ou renverse un bol, ne le grondez pas et dites-lui que cela vous arrive aussi et que c’est en faisant des erreurs que l’on apprend.

Pensez à le féliciter à la fin de chaque mission et n’oubliez pas : si vos talents culinaires ne sont pas des meilleurs, rassurez-vous, la seule chose qui compte aux yeux de votre enfant est de se métamorphoser en petit commis et de vous assister fièrement dans la réalisation de vos recettes festives !

Alice du Laboratoire PediAct