Dès la naissance et jusqu’au moment de la diversification alimentaire, la quantité de lait évolue au fur et à mesure que bébé grandit tandis que le nombre de repas se réduit, dans le même temps, en fonction de son âge. Pour mieux vous y retrouver, voici quelques conseils pour lui donner la bonne quantité de lait, au bon moment.

Quelle quantité de lait à la naissance ?

Les nouveau-nés qui ne sont pas allaités consomment du lait 1er âge, qui convient jusqu’à l’âge de 5 mois. Il apporte tous les nutriments et les vitamines essentiels à son bon développement. De manière générale, un bébé peut boire jusqu’à 10 biberons par jour composés de 50 à 60 ml de lait, puis entre 6 à 8 biberons par jour avec 90 ml de lait environ. Au fur et à mesure que bébé grandit, vous pourrez ajouter 30 ml, progressivement au cours de ses repas. Durant les premiers jours qui suivent la naissance de votre nouveau-né, l’espace entre les biberons est plus court que pour les plus grands, puisque les bébés prennent des quantités de lait plus faibles. En grandissant, il est indispensable de respecter un intervalle de 2h30 environ afin de permettre à votre tout-petit de digérer la prise de son précédent lait.

A partir de 2 mois, et jusqu’à 4 mois environ, vous pouvez augmenter la quantité de lait en passant à 120 ml ou 150 ml, avec 5 repas par jour.

Lorsque vous passerez à la diversification alimentaire, sachez que le nombre de repas diminue mais que la quantité de lait augmente. Votre bébé goûtera peu à peu à de nouvelles saveurs sans pour autant réduire sa consommation de lait qui peut atteindre environ 180 à 240 ml de lait par repas, avec en moyenne 5 prises par jour.

Au-delà de 6 mois, votre bébé passe au lait 2ème âge. A ce stade, il consomme des aliments diversifiés, avec des petits pots et des produits laitiers, tels que des yaourts et fromages blancs… ce qui permet de diminuer la prise de lait avec 240 ml, à raison de 4 fois par jour en moyenne. En complément de l’alimentation solide, vous pourrez alors passer à 500 ml par repas, deux fois par jour, en fonction des besoins de l’enfant.

Les quantités de lait diffèrent en fonction des bébés

Rappelons que chaque enfant présente des besoins différents. N’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre afin de déterminer l’appétit de votre tout-petit et en fonction de son gabarit et de son âge, la quantité idéale dont il a besoin. En effet, un bébé prématuré – contrairement à un nouveau-né ayant un poids plus important – n’aura pas le même appétit, et par conséquent consommera une quantité de lait différente. Enfin, soyez à l’écoute de votre bébé. S’il termine son lait à toute vitesse à chaque repas et qu’il en redemande encore, peut-être est-ce le moment d’augmenter légèrement la dose ? A l’inverse, s’il ne finit pas son biberon, demandez-vous si la quantité n’est pas un peu trop importante pour son petit appétit.

Pour lui donner la bonne quantité de lait, choisissez un biberon adapté

Il arrive parfois que les bébés ne terminent pas leur lait. Soit parce qu’ils sont tout simplement rassasiés, ou parce qu’ils ne parviennent pas bien à téter. Il est en effet important de choisir un biberon adapté à son âge. Les biberons du Dr Brown’s par exemple, ont l’avantage d’être bien ventilés de manière à éliminer les bulles d’air et à faciliter l’écoulement du lait sans que le nouveau-né n’ait besoin de faire le moindre effort. Ce procédé permet aussi d’éviter l’ingestion de l’air, souvent responsable d’indigestion et de troubles digestifs chez les tout-petits. Aussi, les biberons du Dr Brown’s possèdent 5 tétines en silicone, du niveau 1 à 4, pouvant s’adapter à l’appétit et aux besoins de votre enfant, ainsi qu’une tétine Y pour les liquides plus épais. Ainsi, vous avez l’assurance de lui donner la bonne quantité de lait, en toute sécurité.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, ou quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical. En plus du lait, l’eau est la seule boisson indispensable.