La grossesse réserve parfois quelques petites surprises désagréables… Parmi elles, les nausées tiennent une place de choix. Elles apparaissent généralement en début de grossesse pour se dissiper quelques semaines plus tard.

Pourquoi viennent-elles nous empoissonner la vie et que faire pour les soulager ? Faisons le point.

Nausées en début de grossesse : un phénomène normal et fréquent

À peine réalisez-vous que vous êtes enceinte, que déjà votre corps vous le fait ressentir. Dans la plupart des cas, les nausées ne durent qu’un temps. Elles s’installent sournoisement en début de grossesse et disparaissent spontanément après la fin du 3e mois. Mais cette généralité ne fait pas office de règle pour toutes les futures mamans, et elles sont nombreuses à en pâtir durant les 6 premiers mois de gestation.

Les responsables de ce désagrément ne sont ni plus ni moins que les hormones. Leur massif afflux affole notre organisme et altère la motilité intestinale. Mais, c’est principalement l’hormone HCG, produite par le placenta, qui est placée sur le banc des accusés.

Outre le fait que les œstrogènes, hormones sexuelles féminines, provoqueraient une hypersensibilité olfactive, l’hormone HCG suit une courbe ascendante, tout du moins en début de grossesse. Ne se stabilisant qu’entre la 12e et 14e semaine d’aménorrhée, elle atteint son pic aux alentours de la 8e à la 10e. Conséquence, les nausées sont malheureusement souvent très présentes à cette période-là.

Mais cette hormone de grossesse nous veut du bien. Certes, nausées et vomissements ne sont pas une partie de plaisir, néanmoins, l’imposante présence de l’hormone HCG est aussi le signe que votre grossesse se déroule normalement et que bébé va bien.

Comment atténuer les nausées en début de grossesse ?

Si les nausées et vomissements ne sont pas dangereux pour la future maman, ils peuvent être très handicapants, notamment dans sa vie professionnelle et sociale. Sans compter que si les nausées provoquent un réel manque d’appétit, elles risquent d’entrainer une perte de poids qui ne doit pas être excessive, afin de ne pas mettre la santé du bébé en danger.

Bien que la solution miracle n’existe pas, pour tenter de remédier à ces désagréments passagers, il existe quelques conseils simples pour atténuer nausées et vomissements :

  • Les nausées étant généralement plus fréquentes le matin lorsque le taux de glycémie est bas, grignotez quelques biscuits secs ou biscottes avant de vous lever. L’idéal étant de prendre son petit déjeuner au lit.
  • Fractionnez vos repas tout au long de la journée. Mieux vaut prendre de petits repas en mangeant doucement que de rester de longues périodes le ventre vide.
  • Adaptez votre alimentation en privilégiant potages et tisanes plutôt que café et thé au lait.
  • Limitez votre consommation d’aliments gras et de plats trop épicés.
  • Ayez toujours un petit en-cas à portée de main (fruits secs ou frais, pain, etc.).
  • Évitez de boire pendant les repas.
  • Fuyez les odeurs qui vous suscitent des nausées.
  • Ne vous couchez pas immédiatement après votre repas, mais attendez d’avoir bien digéré.
  • Dans la mesure du possible, aérez les pièces où vous vous trouvez et inspirez profondément. Pensez également à ouvrir régulièrement la fenêtre de la cuisine, afin d’en chasser toutes les éventuelles odeurs incommodantes.

Enfin, si les nausées persistent ou deviennent trop difficiles à gérer, parlez-en à votre médecin. Afin de veiller à votre état de santé et celui de votre bébé, il vous prescrira un antiémétique pour vous soulager.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.