Nez qui coule ou nez bouché, éternuements à répétitions… Les symptômes d’une rhinite allergique sont semblables à ceux des rhumes. Mais comment survient la rhinite allergique chez l’enfant ? Comment se soigne-t-elle et est-elle contagieuse ? Explications.

Quelles sont les causes d’une rhinite allergique ?

Appelée également rhume des foins, la rhinite allergique est principalement due à divers facteurs environnementaux. Le plus souvent, ce sont les pollens des arbres, ceux des graminées ou des mauvaises herbes qui peuvent provoquer des rhinites allergiques chez les enfants (rarement avant l’âge de trois ans). Et c’est au printemps, période de reproduction des plantes, que les rhinites allergiques sont les plus virulentes. Ainsi, au simple contact de ces allergènes présents dans l’air, le corps réagit pour libérer des anticorps. On parle aussi de rhinite saisonnière étant donné que le rhume des foins survient chaque année à la période du printemps.

Par ailleurs, les antécédents familiaux peuvent augmenter le risque de développer cette affection, notamment en cas d’asthme ou d’eczéma. Mais si une cause génétique est probable, la rhinite allergique n’est en revanche pas contagieuse d’un enfant à un autre, contrairement au rhume, qui présente à peu près les mêmes symptômes.

Quels sont les symptômes d’une rhinite allergique ?

En cas de rhinite allergique, l’enfant ressent des picotements dans les yeux, voire une irritation jusqu’à un larmoiement. Il a le nez qui coule abondamment, éternue régulièrement et ressent des démangeaisons au niveau de la gorge, des yeux et du nez. Des maux de tête ainsi qu’une fatigue peuvent également survenir. Ces symptômes ont lieu en moyenne durant dix jours, et deux à trois fois par an.

Que faire si mon enfant est allergique ?

Si votre enfant présente les symptômes d’une rhinite allergique, consultez votre pédiatre, votre médecin généraliste ou un allergologue. Ce dernier pourra alors établir un diagnostic afin de déterminer quel est l’allergène en cause dans le développement de son allergie. Par un examen sanguin, et des tests cutanés, il est tout à fait possible de déceler l’origine d’une rhinite allergique, afin de mieux traiter les symptômes par la suite, et bien sûr, d’éviter d’exposer votre enfant à l’allergène en question.

Quels sont les traitements ?

Il n’y a pas de traitement pour soigner une rhinite allergique. Mais des solutions existent pour soulager l’enfant, et traiter ses symptômes. Le LinfoVir Plus du Laboratoire PediAct par exemple permet d’éliminer le mucus résiduel et de faciliter la respiration des tout-petits, dès la naissance. Il peut réduire efficacement les obstructions nasales, les éternuements et peut améliore la qualité de vie des jeunes enfants. Il est vrai qu’une rhinite allergique est particulièrement gênante dans la vie quotidienne. Certains petits patients sont parfois même impactés à l’école et se sentent davantage fatigués que leurs autres camarades de classe. Enfin, le LinfoVir Plus est également recommandé pour limiter l’utilisation d’antihistaminiques ou d’autres traitements destinés à traiter les symptômes chez les plus jeunes, mais qui ne sont pas ou peu conseillés sur le long terme. Aussi, si votre enfant présente une rhinite allergique persistante, mieux vaut vous tourner vers ce type de traitement, disponible en pharmacie sous forme de gouttes ou de spray nasal, selon l’âge de l’enfant.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.