publié le: 30 mai 2016

Quels sont les risques d’utilisation d’une chambre d’inhalation inadaptée ?

Enfant chambre inhalation inadaptee

Une chambre d’inhalation permet aux enfants de recevoir un traitement efficace destiné à contrôler leurs maladies respiratoires (asthme ou autre). Plusieurs dispositifs existent selon l’âge et les besoins des tout-petits. Dans tous les cas, les chambres d’inhalation doivent être adaptées aux besoins des jeunes enfants.

Pourquoi utiliser une chambre d’inhalation ?

Les aérosol-doseurs sont utilisés pour traiter les enfants asthmatiques. Il suffit d’appuyer sur le spray pour que les gouttelettes du médicament antiasthmatique soient projetées directement dans la bouche et les poumons, pendant que l’enfant inspire en même temps. Toutefois, lorsque les tout-petits sont trop jeunes pour avoir la capacité d’inspirer au bon moment et de retenir leur respiration, les chambres d’inhalations sont recommandées. Elles sont spécialement conçues et adaptées aux aérosol-doseurs pour maximiser la déposition du médicament, avec la bonne dose prescrite. Ce réservoir transparent, généralement en plastique, se place entre l’aérosol et la bouche du bébé, à l’aide d’un masque et d’un embout buccal.

Quelle chambre d’inhalation est le plus adaptée à mon enfant ?

Plusieurs modèles existent en fonction de l’âge de votre enfant. Certaines chambres d’inhalation sont adaptées aux nourrissons de moins de 9 mois (avec des réservoirs de petites tailles), d’autres pour les enfants de moins de 6 ans et enfin, celles pour les plus grands, âgés de 6 ans et plus. La chambre d’inhalation et le masque utilisé doivent en effet être adaptés à la taille du visage de votre enfant pour plus d’efficacité dans le traitement de son asthme. N’hésitez pas à demander conseils auprès de votre médecin afin de déterminer le modèle le plus adapté à ses besoins.

Chambres d’inhalations : les précautions à prendre

Les chambres d’inhalations sont prescrites par le médecin en cas de gêne respiratoire chez l’enfant et les nouveau-nés. Elles doivent donc répondre aux besoins du tout-petit et être adaptées de manière à ce qu’il n’inhale pas plus de produit que nécessaire, mais suffisamment pour recevoir son traitement. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de lire attentivement la notice avant utilisation du dispositif.

– Si votre enfant a inhalé un corticoïde, il est recommandé de bien lui rincer le visage après l’administration du produit de manière à éviter l’apparition de rougeurs.

– La chambre d’inhalation doit régulièrement être entretenue : lavez-là dès la première utilisation puis chaque semaine avec de l’eau savonneuse et remplissez-là à moitié avant d’agiter le tout (sans frotter pour ne pas rayer les parois). Rincez ensuite le tout à l’eau claire, et laissez sécher à l’air libre. N’hésitez pas également à la remplacer si vous estimez qu’elle est cassée ou abîmée, si le plastique devient opaque,  ou en cas de rayures ou  de fissures…

– Si vous avez plusieurs enfants asthmatiques devant utiliser une chambre d’inhalation, il est recommandé de mettre à leur disposition un dispositif chacun afin d’éviter toute contamination

– Il est indispensable de respecter la dose prescrite par votre médecin et de vérifier que votre pharmacien vous a bien remis ce que celui-ci a inscrit sur votre ordonnance.

L’avantage des chambres d’inhalation Tips-haler

Conçues et fabriquées en France par les laboratoires Protec’som, les chambres d’inhalation Tips-haler sont recommandées pour aider les nouveau-nés et les jeunes enfants asthmatiques. Optimisées et adaptées à tous les aérosol-doseurs, elles permettent de déposer la juste dose du médicament au niveau du poumon profond. Quant aux masques Tips-haler, ils sont ergonomiques et souples, afin de garantir plus de confort à l’enfant, tout en restant étanches, ce qui permet aussi d’éviter les fuites, notamment chez les tout-petits.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.