Strabisme : quelle solution pour mon enfant ?

publié le: 16 août 2020
catégorie: Autres sujets

Strabisme : quelle solution pour mon enfant ?

Le strabisme est une maladie des yeux qui touche environ 5% des enfants en France. Votre petit est concerné ? Vous avez des doutes sur le sujet ? Pas de panique, le strabisme se soigne généralement bien, à condition que votre enfant soit pris en charge à temps. Définition du strabisme et solutions pour aider votre enfant, PediAct vous conseille. 

 

Qu’est-ce que le strabisme ?

Le strabisme est une maladie des yeux qui se manifeste par un défaut de parallélisme des deux axes visuels. Plus clairement, les mouvements des yeux de votre enfant ne sont pas coordonnés. Ce problème d’alignement des yeux est d’origine cérébrale. 

Nos deux yeux nous permettent de voir en trois dimensions. C’est ainsi que nous sommes capables de percevoir le volume des objets qui nous entourent, leur position dans l’espace, mais aussi d’évaluer les distances, d’avoir un champ visuel de 180°, et une vision périphérique. 

Pour que les yeux captent l’image d’un même objet – la projettent sur la rétine, puis l’envoient au cerveau à travers le nerf optique – ils doivent voir au même moment et dans la même direction. Autrement dit, leurs axes doivent être parallèles et leurs mouvements synchronisés. C’est l’équilibre des forces entre les muscles qui entourent chaque globe oculaire qui permet de maintenir les yeux dans le bon axe. Lorsqu’un enfant est atteint de strabisme, c’est qu’un déséquilibre est survenu. Un des yeux a donc dévié.

 

Il existe trois types de strabisme : 

  • le strabisme divergent : lorsque l’oeil a dévié vers l’intérieur ;
  • le strabisme convergent : lorsque l’oeil a dévié vers l’extérieur ;
  • le strabisme vertical : lorsque l’oeil a dévié vers le haut ou le bas.

Ils ont tous une particularité commune : le cerveau reçoit deux images beaucoup trop décalées. Votre enfant peut alors voir double, de manière horizontale ou verticale. 

S’il n’est pas pris en charge à temps (le plus tôt possible, et surtout avant ses 6 ans), il existe une aggravation possible. En effet, lorsqu’un enfant voit deux images décalées, le cerveau peut faire en sorte d’ignorer ce que voit l’oeil dévié. Au fil du temps, il existe le danger que l’oeil dévié ne soit plus utilisé et que la vision de votre enfant se dégrade fortement. On appelle cette conséquence l’amblyopie. L’amblyopie touche la moitié des enfants atteints de strabisme, mais pourra être corrigée chez la plupart d’entre eux.

En cas de doute, consultez un ophtalmologiste avant les 6 ans de votre enfant. Plus il sera pris en charge rapidement, moins le traitement sera lourd et difficile à supporter. 

 

Les solutions du strabisme pour votre enfant

1. Les lunettes correctrices

Les lunettes d’orthoptie sont la première solution permettant de lutter contre le strabisme de votre enfant. Elles ne sont peut-être pas esthétiques, mais essentielles à sa guérison. En parallèle, votre enfant aura droit à de la rééducation et des exercices. 

 

2. La rééducation

Comme son nom l’indique, la rééducation permet de rééduquer les yeux de votre enfant, de l’aider à retrouver une vision efficace. Le but est de faire travailler l’oeil malade, et de corriger le trouble de la vision grâce aux lunettes correctrices équipées d’obstacles ou de prismes. En pratiquant quelques exercices, on renforce les muscles qui orientent chaque globe oculaire pour obtenir et maintenir l’alignement correct recherché. À savoir que le strabisme peut réapparaître en cas de fatigue visuelle, de presbytie ou d’abandon du traitement.

 

3. La chirurgie

Il se peut que, malgré la rééducation de l’amblyopie, le strabisme persiste. Pour corriger les conséquences esthétiques et fonctionnelles, votre enfant peut se faire opérer. 

L’opération consiste à intervenir directement sur le muscle oculaire qui cause le strabisme entre autres, et à le raccourcir pour remettre l’oeil dans le bon axe. Plusieurs opérations seront parfois nécessaires pour corriger le globe oculaire.

 

4. La toxine botulique

Si les solutions précédemment évoquées ne suffisent pas, il est possible d’utiliser la toxine botulique. Elle provoque une paralysie temporaire des muscles entourant la zone où elle est injectée. Elle joue tout simplement le rôle du cache oeil placé sur l’oeil qui dévie, afin d’obliger l’autre oeil à se réaligner.

La toxine botulique a peu d’effets secondaires et est très bien supportée même chez les très jeunes enfants, qui nécessiteront une anesthésie générale. Ses effets s’atténuent peu à peu, et au bout de 5 semaines, le strabisme est généralement atténué.

Cette solution est parfois utilisée pour atténuer un strabisme important avant une intervention chirurgicale. Elle permet d’éviter des interventions multiples qui peuvent causer des cicatrices successives. 

Le traitement donne une allure étrange à l’oeil. Privilégiez alors une période telle que les grandes vacances ou avant l’entrée à l’école pour éviter à votre enfant les moqueries potentielles des camarades.

 

Ce qu’il faut retenir :

Le strabisme est une maladie des yeux qui est visible : un des yeux de votre enfant a dévié vers l’intérieur, vers l’extérieur, vers le haut ou vers le bas. Il en existe trois types différents mais ils ont tous un point commun : la vision de deux images trop décalées pour votre enfant. Pas de panique, il existe des solutions. L’important est d’emmener votre enfant consulter le plus tôt possible, et surtout, avant ses six ans.

 

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.