publié le: 13 janvier 2017

8 choses totalement fausses sur le lait infantile à base de protéines de chèvre

8 choses fausses protéines lait de chèvre

Les préparations infantiles à base de lait de chèvre ont fait leur apparition récemment en France. C’est peut-être la raison pour laquelle il circule tant d’idées fausses à leur sujet. Découvrez dans cet article 8 contre-vérités sur le lait infantile à base de protéines de lait de chèvre.

  1. La composition du lait infantile de chèvre est trop différente de celle du lait maternel

Rien de plus faux ! Le lait de chèvre en préparation infantile dispose d’une composition règlementée, dont les différentes teneurs sont définies pour correspondre aux besoins nutritionnels des nourrissons. Sa composition est calquée sur celle du lait maternel, et ce dernier reste tout de même idéal pour l’enfant.

  1. Il a la même composition que le lait de vache, seul son goût change

S’il est vrai que le lait de vache et le lait de chèvre ont des compositions assez proches, ils sont tout de même très différents pour certains aspects qualitatifs. Ainsi, les protéines du lait de chèvre se distinguent car elles forment un caillé poreux dans l’estomac du nourrisson.

  1. Il est allergisant

Là encore, c’est complètement faux ! Le lait de chèvre n’est pas plus allergisant que le lait de vache… Attention néanmoins aux nourrissons souffrant d’allergie aux protéines de lait de vache avérée, puisqu’un risque d’allergie croisée avec le lait de chèvre existe. Demandez conseil à votre médecin.

  1. Son goût n’est pas apprécié des bébés

Au contraire, le goût du lait infantile issu du lait de chèvre est complètement différent du lait de vache. Doux et agréable, il est généralement apprécié des nourrissons.

  1. Il est trop riche en sels minéraux

S’il est vrai que le lait de chèvre, tout comme le lait de vache, contient une grande quantité de sels minéraux, la préparation infantile à base de protéines de lait de chèvre a été suppléée afin d’obtenir la composition idéale pour l’alimentation des bébés, en accord avec les directives européennes.

  1. Il ne comporte pas assez de vitamines et d’acides gras essentiels

Là encore, ce qui est vrai pour le lait de chèvre original ne l’est plus pour la préparation infantile, qui comporte tous les éléments nutritifs dont un bébé a besoin pour un développement harmonieux.

  1. Aucune préparation infantile aux protéines de lait de chèvre n’est commercialisée en France

C’était le cas jusqu’au début des années 2010, mais en août 2013, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a émis un avis favorable pour introduire les protéines du lait de chèvre dans la composition des préparations infantiles. C’est ainsi que Capricare a fait son apparition sur le marché français, en janvier 2015.

  1. Le lait infantile issu du lait de chèvre n’est pas bénéfique pour la croissance du nourrisson

Que des nourrissons soient alimentés avec des préparations infantiles au lait de vache ou avec Capricare, issu du lait de chèvre, leurs courbes de croissance sont similaires. Poids, taille et périmètre crânien évoluent de la même façon, sans différence significative.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, où quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical.

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé. Capricare® peut contenir des traces de protéines de lait de vache.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *