Ses premiers pas, j’aimerais qu’il fasse ses premiers pas… Quel parent n’est pas impatient de voir son enfant marcher ? Moment phare dans le développement du tout-petit, l’apprentissage de la marche se construit à petits pas. Avant qu’il ne tienne debout sur ses deux jambes, votre enfant a un long chemin à parcourir.

L’apprentissage de la marche : tout vient à point à qui sait attendre

Ne soyez pas trop pressé(e), bébé va apprendre à marcher tout seul, comme un grand et à son rythme. Il doit d’abord suivre quelques étapes essentielles à son développement moteur. De la position allongée sur le dos, il doit arriver à se retourner, puis à se mettre en position 4 pattes. C’est en dernier lieu qu’il va réussir à coordonner les mouvements de ses jambes.

Curieux et envieux d’explorer l’univers qui l’entoure, il s’accroche à tout ce qu’il trouve pour se mettre debout. Peu stable, il va ensuite tenter de faire quelques pas latéralement en s’appuyant aux meubles. Sa démarche est encore peu assurée, mais déjà il provoque l’émerveillement autour de lui. Puis il arrive à se tenir debout, seul et sans appui. Son équilibre est encore fragile, mais bébé est prêt : il se lance et fait ses premiers pas ! C’est, en général, entre 10 et 18 mois qu’il démarre cette grande aventure.

Mais attention, ne perdez pas de vue que chaque enfant évolue à son rythme. Aussi, s’il vous semble que le vôtre tarde un peu à marcher, ne le forcez pas. Ce n’est pas vous, parents, qui apprenez la marche à votre enfant, mais lui et lui seul, étape par étape. Pour être prêt, il a besoin de se sentir à l’aise avec son corps dans l’espace.

Premiers pas de bébé : accompagnez-le tout en douceur

Ne pas le pousser à marcher trop vite ne signifie pas ne pas l’accompagner dans son apprentissage. Certains enfants ont plus besoin que d’autres d’être stimulés pour acquérir cette liberté de mouvement :

  • Facilitez-lui la tâche en veillant à ce qu’il ne croise pas d’obstacles ni ne prenne appui sur des meubles peu stables lors de ses tentatives de marche.
  • Créez-lui un parcours où il pourra facilement s’appuyer sur votre mobilier pour l’inciter à se déplacer.
  • Laissez-le libre de ses mouvements, il est inutile de lui tenir la main en permanence. Une fois debout, il doit apprendre à trouver son équilibre et se lancer quand il se sent prêt.
  • Ne le maintenez pas en lui levant les bras en l’air, vous risqueriez de le déséquilibrer.
  • Tendez-lui les bras et encouragez-le à vous rejoindre. S’il n’est pas décidé, n’insistez pas. Le brusquer ne ferait que l’angoisser et retarder le processus.
  • Habillez-le avec des vêtements qui ne le gênent pas. Ils doivent être ni trop amples ni trop serrés.
  • Privilégiez les jouets à pousser qui lui font prendre de l’assurance et l’amuseront beaucoup.

Enfin, rassurez-vous : rares sont les enfants qui ne font pas leurs premiers pas avant l’âge de 20 mois. Sinon, parlez-en à votre pédiatre qui préconisera un petit check-up. En attendant, armez-vous de patience et de vigilance. Bientôt, bébé gambadera comme un lapin et vous regretterez presque l’époque où son seul moyen de locomotion était vos bras !

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.