Combien de temps allaiter son enfant ?

publié le: 2 juin 2017

Allaiter son enfant

Lors de la naissance de son premier enfant, une question revient souvent : combien de temps allaiter son enfant ? Il est vrai qu’il existe de nombreuses réponses à cette question, car cela va dépendre de la volonté de la maman et de sa disponibilité. PediAct fait le point avec vous sur l’allaitement, ses bienfaits et sa durée optimale.

Les bienfaits de l’allaitement

L’allaitement est bénéfique pour l’enfant comme pour la maman. Le bébé profite d’une alimentation parfaitement équilibrée et adaptée à ses besoins. Rappelons que le lait maternel évolue en fonction de l’âge de l’enfant et même de la durée de la tétée. L’allaitement renforce les défenses immunitaires du nourrisson, car il permet de transmettre les anticorps de la maman. Les risques l’allergie et d’obésité sont eux aussi diminués.

En résumé : il n’existe pas de meilleur lait pour le développement de votre bout de chou.

La tétée est également un véritable atout dans la relation mère/enfant. Le tout-petit est rassuré par la proximité de sa maman et cette dernière trouve aussi du réconfort dans ce moment calme, de partage. Et ce n’est pas le seul bienfait de l’allaitement pour la mère. Grâce à la tétée, elle perd plus facilement ses kilos de grossesse, combat de manière efficace le babyblues et réduit les risques de cancer du sein.

Combien de temps faut-il allaiter son enfant ?

Les femmes françaises allaitent leur bébé pendant 15 semaines, en moyenne, soit un peu plus de 3 mois. Parmi ces 15 semaines, seules 3 à 4 sont consacrées à l’allaitement exclusif. En effet, les Françaises ont tendance à stopper l’allaitement à la fin de leur congé maternité, au moment où elles reprennent le travail.

Pourtant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande d’allaiter son enfant au moins 6 mois, afin que celui-ci profite des bénéfices de l’allaitement sur la santé. Vient ensuite le moment de la diversification alimentaire où il est recommandé d’alterner entre le lait maternel et l’introduction progressive d’aliments solides.

Dans certains pays, comme la Suède, il n’est pas rare de voir des femmes allaiter leur enfant jusqu’à au moins 1 an. Personne ne vous dira que « l’allaitement tardif » est mal, bien au contraire !

L’allaitement doit être voulu

La durée durant laquelle il est conseillé d’allaiter son enfant est variable, et va essentiellement dépendre de ce que la maman souhaite. En effet, le principal dans l’allaitement est de le faire avec plaisir. Si la maman n’a plus envie de donner le sein ou qu’elle ne peut plus (reprise du travail, douleur…), elle ne doit pas s’en vouloir. Allaiter à contrecœur ou dans de mauvaises conditions sera un échec.

Évidemment, en France, il est courant que les mères travaillent. La reprise signifie bien souvent la fin de l’allaitement. Si les jeunes mamans veulent continuer à donner du lait maternel, elles devront penser à tirer leur lait et le conserver.

Sachez qu’à chaque étape de l’allaitement, il est possible de se faire aider par une sage-femme ou une puéricultrice. Certaines sont spécialisées dans la lactation et proposent un accompagnement personnalisé à chaque maman. N’hésitez pas à les contacter si vous avez des questions ou des doutes.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.