Comment traiter l’intoxication alimentaire chez votre enfant ?

publié le: 24 janvier 2020

intoxication alimentaire enfant

Votre enfant se plaint de maux de ventre, de fatigue extrême et de nausées ? Il se peut que ce soit la fameuse intoxication alimentaire. Très populaire après les fêtes, ce phénomène est fréquent et peut toucher toute la famille ! Alors, qu’est-ce que réellement l’intoxication alimentaire et comment la traiter ? PediAct vous donne tous les conseils pour vous aider à soigner votre enfant.

 

Qu’est-ce qu’une intoxication alimentaire ?

L’intoxication alimentaire est une infection ou un dérèglement du corps qui survient après l’ingestion d’un ou de plusieurs aliments contenant des agents bactériens ou une substance toxique, ou d’une alimentation en trop grande quantité, dont votre corps n’a pas l’habitude. Il se peut également que votre système digestif rejette un repas simplement parce qu’il est trop gras, ou encore trop épicé. 

Les aliments les plus susceptibles de contenir des substances toxiques sont les oeufs, la viande, la charcuterie, les poissons, les fruits de mer ou encore les produits laitiers, par exemple. Voilà pourquoi, il est important de surveiller la consommation de ce type d’aliments : ne pas les laisser trop longtemps chez vous sans les consommer, bien vérifier la date de péremption avant de les consommer, vous assurer qu’ils soient bien au frais et non exposés à la chaleur…

Cette infection est généralement bénigne mais à surveiller.

 

Quels sont les symptômes ?

Et bien, votre enfant se plaint sûrement de maux de ventre (douleurs abdominales, ballonnements), de nausées et de vomissements. Il se sent faible, fatigué. 

Dans certains cas, il est également possible que ses selles deviennent très liquides. Si tel est donc bien le cas, posez-lui la question suivante pour savoir s’il s’agit d’une intoxication alimentaire et non d’une gastro-entérite : est-ce que d’autres personnes ont mangé le même repas et sont tombés malades récemment ? S’il vous répond que oui, il s’agit alors probablement d’une intoxication alimentaire.

 

Votre enfant a une intoxication alimentaire : que faire ?

Pour bien traiter et soigner votre enfant malade, vous allez devoir adapter son alimentation afin que son système digestif s’en remette, et que sa capacité de digestion revienne à la normale. Sans attendre, préparez-lui des aliments bénéfiques à sa guérison tels que du riz, ou encore de la soupe.

Dans le cas d’une intoxication alimentaire, votre enfant risque d’être très vite déshydraté. Alors, préparez-lui des bouteilles d’eau pour qu’il puisse bien s’hydrater tout le long de la journée. 

S’il vomit, laissez-le évacuer, cela lui permettra de mieux se sentir par la suite. En général, une indigestion ne dure pas longtemps : de 24 à 48 heures. Mais si les symptômes persistent, ou que de la fièvre apparaît, consultez votre médecin sans attendre. L’infection pourrait être pire, et nécessiter une mise sous antibiotiques spécifiques, voire une hospitalisation avec lavage d’estomac, dans les cas plus rares.

 

Comment prévenir l’intoxication alimentaire ?

Le mieux est d’éviter les repas trop copieux ou lourds (gras, épicés, desserts très sucrés…) pour votre enfant, ou de ne le laisser en manger qu’à des occasions particulières et en petite quantité. Une alimentation équilibrée reste le meilleur régime alimentaire à adopter pour qu’il puisse continuer de bien grandir. 

Voici quelques autres conseils pour prévenir l’intoxication :

  • désinfecter régulièrement votre réfrigérateur ;
  • vous laver les mains avant de préparer les repas ; 
  • conserver les aliments dans des contenants propres ;
  • ne jamais recongeler un aliment décongelé ;
  • ne pas utiliser les mêmes ustensiles pour la découpe des viandes crues ;
  • respecter les dates limites de consommation.

 

Ce qu’il faut retenir :

Une intoxication alimentaire peut survenir à n’importe quel âge, et ainsi toucher toute la famille. Elle se définit comme le rejet d’aliments de la part de votre système digestif, lorsqu’ils sont trop difficiles à digérer ou mauvais pour votre organisme. Ainsi, si votre enfant en est atteint ce n’est pas très grave, mais veillez à ce qu’il adapte son alimentation le temps de guérir (entre 24 et 48h). Si ses symptômes perdurent ou si de la fièvre apparaît, consultez votre médecin sans attendre. 

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.