publié le: 7 août 2017

L’alimentation lactée, très importante pour le développement de l’enfant

developpement de lenfant

De manière naturelle, l’enfant grandit avec une alimentation lactée. Entre le lait maternel, le lait de croissance, puis les laitages introduits durant la diversification alimentaire, cet aliment fait partie intégrante du développement de l’enfant. Il faut dire que le lait se compose de nombreux bienfaits pour l’organisme des tout-petits. Sa composition offre le nécessaire au développement des os, des dents, des défenses immunitaires et du cerveau de l’enfant.

 

Le lait maternel, le point de départ du développement de l’enfant

Après la naissance, le système digestif de l’enfant n’est pas complètement formé. On dit qu’il est immature. Sa tolérance aux aliments est très limitée. Pour cette raison, le lait maternel est l’aliment le plus adapté au développement de l’enfant

Sur le plan qualitatif, celui-ci contient exactement ce dont a besoin un nourrisson pour se développer dans de bonnes conditions. D’ailleurs, l’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois.

 

Une source de nutriments indispensable

Le corps d’un enfant est en constante évolution. Pour atteindre sa taille adulte, son organisme a besoin de plusieurs nutriments, vitamines et minéraux indispensables. Le lait maternel et, par défaut, les laits infantiles possèdent tous ces éléments essentiels au développement du bébé.

Pour commencer, ils sont une grande source de calcium, minéral nécessaire pour la formation des os et des dents. Le lait contient également de la vitamine D qui intervient dans l’absorption du calcium et du phosphore. Elle joue aussi un rôle important dans la minéralisation des os et offre une base solide à la croissance de l’enfant.

Les préparations infantiles, tout comme le lait maternel, contiennent aussi du fer, des acides gras essentiels (tels que les omégas 3) qui participent au développement du cerveau, ainsi que des protéines adaptées au système rénal immature de l’enfant.

Ce type de lait ne doit pas être remplacé par du lait de vache entier ou demi-écrémé, ou du lait végétal, avant les 3 ans de l’enfant.

Cependant, à partir d’un an, il est possible de diversifier l’alimentation et donc les laits consommés.

 

L’alimentation lactée lors de la diversification alimentaire

Il est recommandé de maintenir une alimentation lactée de manière exclusive jusqu’aux 6 mois de votre bébé. Une diversification trop précoce augmente le risque d’allergie chez le nourrisson et freine le développement de l’enfant. Si vous allaitez, vous pouvez continuer après les 6 premiers mois. Cependant, si ce n’est pas possible et que vous décidez d’introduire du lait infantile dans l’alimentation de votre bébé, préférez une préparation spécialement conçue pour nourrisson, enrichie en fer.

En basculant vers une alimentation lactée, les risques d’allergie sont accrus. Il est préférable de commencer avec des laits hypoallergéniques. Les formules de ces laits infantiles sont composées de protéines fractionnées et sont donc bien plus digestes pour votre enfant.

Si vous n’allaitiez pas avant les 6 mois de l’enfant, c’est le moment de passer au lait 2e âge, également connu sous le nom de « lait de croissance ».

À partir de 6 mois, vous pouvez diversifier l’alimentation de votre bébé et faire entrer des produits solides au menu. C’est donc l’occasion de lui faire découvrir les laitages sous d’autres formes, afin qu’il profite de leurs bienfaits de manière différente. Vous pouvez lui faire goûter du yaourt, du fromage cottage ou râpé.

 

Évidemment, cela devra être fait progressivement, puisque votre bébé continuera à prendre le sein ou le biberon, en parallèle des nouveaux aliments.

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, ou quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *