publié le: 20 avril 2016

Mon enfant a la varicelle : dois-je faire appel à un médecin ?

Enfant qui consulte un médecin pour la varicelle

La varicelle survient le plus souvent durant l’enfance. Particulièrement contagieuse et désagréable en raison des démangeaisons, la varicelle des tout-petits peut être soulagée. En cas de complications ou de varicelle grave, il est indispensable de demander conseil à un spécialiste. Dans quels cas faire appel à son pédiatre ou à son médecin généraliste ? Que faire en cas de varicelle ? Nos conseils pour bien réagir.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Même si la varicelle est la plupart du temps une maladie bénigne, il est conseillé de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes. Fièvre, apparition de lésions cutanées, démangeaisons… doivent alerter les parents. De plus, un enfant est contagieux environ un ou deux jours avant l’apparition des premiers symptômes et le temps d’incubation est en moyenne de deux semaines. Si vous voyez apparaître des boutons accompagnés d’une fièvre modérée, prenez rendez-vous chez votre médecin traitant ou chez votre pédiatre pour une première consultation médicale.

Même chose si :

  • votre bébé présente des lésions de varicelle ou si votre tout-petit présente en plus, une maladie de la peau telle que l’eczéma par exemple, voire un déficit immunitaire ;
  • en cas de fièvre élevée ou si les vésicules se remplissent de sang, de pus ou se creusent ;
  • en cas de toux, associée à la varicelle ;
  • en cas de surinfection bactérienne. Dans ce cas, votre médecin pourra déterminer si des antibiotiques sont nécessaires.

Attention aux complications

Dans de rares cas, la varicelle peut faire l’objet de complications. En cas de changement de comportement chez votre enfant par exemple, si celui-ci présente des troubles de l’équilibre, une fièvre élevée, ou un état confus, contactez le service d’aide médicale d’urgence en composant le 15 ou le 112.

Les réflexes à avoir en cas de varicelle

Après avoir consulté votre médecin, contactez la crèche pour les informer de la situation de votre enfant ainsi que votre employeur pour les prévenir que vous resterez auprès de lui durant les prochains jours.

Pour prévenir les risques de surinfections souvent dues aux démangeaisons, il est recommandé d’utiliser un savon doux et de lui laver régulièrement les mains. En effet, c’est lorsque votre enfant se gratte avec des ongles sales que les risques d’infections et de cicatrices augmentent. Lorsque vous séchez votre tout-petit après le bain, il est préférable de tamponner et de ne pas frotter avec la serviette. Idéalement et s’il l’accepte, faites-lui porter des gants, notamment pendant la nuit afin d’éviter qu’il se gratte et qu’il arrache ses croûtes. Sachez enfin, que le talc, les poudres et les crèmes sont à bannir car, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ils favorisent les surinfections. Préférez donc un antiseptique local, en format liquide pour le soulager. Le laboratoire Pediact propose aussi une mousse rafraîchissante Poxclin, qui permet de soulager les démangeaisons et les douleurs, tout en limitant les risques de surinfection et de cicatrices.

Bon à savoir également : l’aspirine ne doit jamais être administrée en cas de fièvre à un enfant présentant les symptômes de la varicelle, en raison du risque d’une maladie rare appelée le syndrome de Reye. A la place, le paracétamol ou les produits permettant de traiter les symptômes sont recommandés. N’hésitez pas non plus à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien. D’ailleurs, pour faire redescendre la fièvre, le médecin prescrit généralement un traitement symptomatique.

 

Nouveau call-to-action

Alice du Laboratoire PediAct
NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *