La vie d’un enfant est souvent bien remplie. En plus de l’école et de l’apprentissage de la vie, nos bambins sont en croissance constante. Mine de rien, c’est fatigant ! Cependant, un épisode de fatigue trop long ou trop prononcé doit vous alerter.

 

Faire le point sur la fatigue de l’enfant

Votre enfant est fatigué ? Cette situation dure ? En tant que parents, il est indispensable de faire le point et d’essayer d’identifier les causes de cet épuisement. Pour cela, il suffit de se poser les bonnes questions :

  • L’enfant dort-il suffisamment ?
  • Mange-t-il correctement ?
  • Est-il malade ?
  • Fait-il beaucoup d’activités extra scolaires ?

Le plus souvent, les coups de fatigue s’expliquent par une vie bien remplie ou une longue période sans vacances scolaires. Néanmoins, si rien ne semble être à l’origine de cette fatigue chronique, d’autres pistes doivent être envisagées.

Il faut savoir que la fatigue peut avoir une origine psychologique. Elle peut être la conséquence d’une mauvaise ambiance à la maison, d’un conflit ou de difficultés scolaires. Rappelons que la dépression n’est pas réservée uniquement aux adultes.

 

Vérifier le sommeil de l’enfant

Avant de s’inquiéter, il est préférable de prendre des mesures simples d’hygiène de vie. Pour commencer, assurez-vous que votre bout de chou ne manque pas de sommeil. Même si vous le couchez tôt, s’endort-il réellement tout de suite ? Est-ce qu’il ne cède pas à l’appel des distractions accessibles dans sa chambre, comme ses livres, sa tablette ou ses jouets ?

Parfois, au moment de se coucher, les enfants pensent qu’ils n’ont pas sommeil et peuvent être tentés de prolonger leur journée. Sans penser que c’est mal, bien entendu. Une petite vérification s’impose et, si le problème est bien celui-ci, une conversation est nécessaire pour expliquer les bienfaits d’une bonne nuit !

 

Adapter l’alimentation de l’enfant

La fatigue est parfois provoquée par une alimentation un peu trop riche. Si c’est le cas, une cure de fruits et de légumes remettra les choses dans l’ordre. De manière générale, préférez une alimentation variée et équilibrée. Le soir, dînez léger pour éviter que la digestion trouble le sommeil de l’enfant.

Si la fatigue ne disparaît pas au bout de quelques jours, il est recommandé de contacter un professionnel de la santé.

 

Revoir l’emploi du temps de votre enfant

Trop souvent, les enfants ont un emploi du temps proche de celui de leurs parents. Trajets en voiture ou en transports en commun, garderie ou étude pour les plus grands, activités périscolaires… les journées peuvent être trop longues pour eux.

En cas de fatigue, il est impératif de revoir l’emploi du temps des enfants et de l’alléger. Les bambins n’ont pas besoin d’avoir une activité tous les soirs, il faut aussi privilégier des moments calmes après l’école.

 

Prendre rendez-vous avec son médecin

Quand un enfant est souvent fatigué ou si un coup de fatigue s’éternise, il faut prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou votre pédiatre. Certaines pathologies ont pour symptôme la fatigue. C’est le cas de la mononucléose, de l’insuffisance rénale ou encore de virus tel que la grippe.

Le professionnel de santé pourra prescrire des examens et des analyses pour en savoir plus. Il pourra également recommander des compléments alimentaires vitaminés adaptés aux besoins de votre enfant.

 

Qu’elle soit passagère, chronique ou durable, la fatigue de l’enfant ne doit pas être ignorée. Sa prise en charge rapide est aussi indispensable que le respect des besoins des petits.

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.