Votre enfant se plaint d’avoir mal à la gorge ou au cou ? Votre bébé refuse de manger ou pleure durant les tétées ? Les douleurs à la gorge, souvent bénignes, restent un motif de consultation fréquent. Mais quelles peuvent être les causes des maux de gorge chez l’enfant ?

Première cause des maux de gorge chez l’enfant : l’infection virale

Lorsque l’on détecte les signes d’infection de la gorge, on constate que 90% des maux de gorge sont viraux, mais peuvent parfois être liés à une infection bactérienne. Ces inflammations sont souvent dues à des pharyngites (brûlure en fond de gorge), des amygdalites (inflammation des amygdales) ou des angines (inflammation aiguë de la gorge).

Des picotements ou brûlures en fond de gorge, qui s’accompagnent parfois de difficultés à avaler, de fièvre et de fatigue vous amèneront à consulter au bout de quelques jours.

Ces pathologies virales sont souvent la conséquence d’une infection des voies respiratoires supérieures et donc précédées d’un rhume ou d’une grippe. A partir de 3 ans, l’utilisation d’un spray spécifique comme le pharyndol peut soulager ces symptômes.

Seul le médecin sera en mesure de déterminer s’il s’agit d’une infection virale ou bactérienne, il ne faut donc pas hésiter à consulter si douleurs et fièvre persistent au-delà de 24h.

Les reflux gastriques à l’origine des maux de gorge

Autre cause de maux de gorge chez l’enfant, les reflux gastriques (ou reflux gastro-œsophagien), qui concernent beaucoup de bébés. Ils sont liés à l’immaturité du système digestif de l’enfant. Il s’agit de régurgitations du contenu de l’estomac dans l’œsophage, en raison du mauvais fonctionnement d’un muscle, le cardia, qui ne ferme plus le passage entre l’estomac et l’œsophage. Les remontées étant acides, elles irritent l’œsophage et la gorge, entraînant de fortes douleurs.

Le RGO (reflux gastro-œsophagien) n’est pas grave et disparait dans la plupart des cas à l’âge où l’enfant se tient debout.

Une gorge qui gratte en raison d’allergies

Une sensation de gorge irritée, une toux sèche, souvent accompagnée d’un nez qui coule peuvent être déclenchées par des allergies. Les symptômes sont les mêmes qu’il s’agisse d’allergies saisonnières (pollens), d’allergies aux poils d’animaux ou aux acariens. L’intolérance entraîne une inflammation des muqueuses, qui génère des écoulements du nez vers l’arrière-gorge favorisant irritation et toux sèche. Les troubles cessent lorsqu’il n’y a plus de contact avec les allergènes.

Un mal de gorge lié à l’environnement

Les muqueuses de la gorge sont très sensibles à l’environnement et à la qualité de l’air dans lequel nous évoluons. Une atmosphère sèche liée à un chauffage excessif en hiver ou à la climatisation l’été, peut agresser les tissus de la gorge et provoquer des irritations.

La pollution, mais aussi le tabagisme passif, peut également fragiliser l’organisme des plus petits et provoquer un mal de gorge.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.