Sevrage de la tétine : quand et comment ?

publié le: 23 juillet 2020

Tétine enfant

On le sait bien : la majorité des bébés ressentent un intense besoin de téter, que ce soit le pouce ou la tétine. D’ailleurs, on remarque souvent lors des échographies que les bébés sucent déjà leur pouce in utéro. La tétine – ou plus globalement la succion – permet de rassurer l’enfant, de le calmer et de l’apaiser. Elle semble même avoir un effet anti-douleur. On comprend alors aisément pourquoi les petits ne veulent pas s’en débarrasser. Comment sevrer l’enfant en douceur ? Comment l’encourager ? On fait le point.

 

Les bienfaits de la tétine chez l’enfant

Chez l’enfant, le besoin/réflexe de succion est présent dès le début de sa vie, déjà in utéro. La succion répond à la fois à un besoin physiologique : se nourrir mais également à un besoin de bien-être : sécrétion d’endorphines qui produisent peuvent aussi soulager de la douleur. La tétine apporte donc à la fois cet effet calmant et réconfortant qui rappelle les premiers mois de la vie de l’enfant. 

 

Tétine : jusqu’à quel âge ? 

En soit, il n’y a pas de règle ni d’âge réglementaire pour commencer le sevrage de la tétine. Toutefois, le processus n’est pas automatique pour tous les enfants. Car on le rappelle : tous les enfants sont différents, même si la grande majorité d’entre eux délaisse leur tétine entre l’âge de 2 à 3 ans. Pourquoi cet âge-là ? C’est tout simplement le moment où ils commencent à aller à l’école, à se rendre en collectivité et où ils rencontrent d’autres enfants. Certains sans tétine d’ailleurs. Multiplier les activités, à l’école maternelle par exemple, permet de laisser progressivement cette fameuse tétine de côté. 

 

Tétine : 3 raisons pour arrêter 

Vous hésitez encore à vous lancer dans l’aventure “sevrage de la tétine”. Vous pensez qu’il est peut-être un peu trop tôt ? Que votre enfant risque de mal le vivre ? Nous avons 3 arguments qui vous feront peut-être changer d’avis : 

 

  • Pour l’aider à devenir “grand”

Quand l’enfant va commencer à se rendre en collectivité, à l’école, ou à fréquenter d’autres petits de son âge, la tétine pourrait devenir un obstacle, lui conférant un statut de “bébé” et non d’enfant. Cela pourrait nuire à sa sociabilisation. Certains adeptes de la tétine sur le long terme se montrent, en effet, timides et peuvent se renfermer sur eux-mêmes, surtout quand ils sont tournés en ridicule à l’école par des camarades qui, eux, auraient arrêté. Alors mieux vaut prévenir que guérir n’est-ce pas ?

 

  • Faciliter l’apprentissage de la parole

Le saviez-vous ? Vers l’âge de 3 ans, la déglutition de votre enfant se modifie. Petit à petit, les mouvements de langue de l’enfant sont remplacés par une déglutition plus complexe (comme la nôtre) et une meilleure mastication grâce à l’apparition des dents. Aussi, si l’enfant continu de maintenir ce réflexe de succion trop longtemps, la tétine pourrait causer des troubles de la parole ou de l’élocution à l’instar du zozotement. Il faudra alors peut-être faire un petit tour chez l’orthophoniste. 

 

  • Ne pas avoir de problèmes de dents

Des bonnes dents, c’est important ! Et à la longue, avoir une tétine toujours dans sa bouche peut avoir des conséquences négatives sur les dents de votre enfant : que ce soit un mauvais positionnement ou une déformation de l’arcade dentaire. il est donc important que cela s’arrête avant l’apparition des dents d’adulte évidemment. 

 

Tétine : à partir de quand devient-elle un problème ? 

Tous les soirs, au moment d’aller dormir c’est la même histoire : votre enfant ne peut s’endormir sans sa légendaire tétine. Et en journée ? Il ne l’enlève que très rarement. Résultats ? Vous ne le comprenez pas toujours. Cette “mauvaise habitude” commence à peser sur vos “relations”. C’est sans compter sur toutes ces questions que vous vous posez de plus en plus : comment va-t-il faire à l’école ? Le port de cette tétine aura-t-il un impact sur ses dents ? Sur son élocution quand il sera plus grand ? Bref, la tétine est officiellement devenue un véritable problème. On se lance ?

 

Quelques astuces pour se séparer de la tétine en douceur 

  • Progressivement 

Comme pour tous les gros changements dans la vie de votre enfant, nous vous préconisons d’y aller “piano piano”. Vous pouvez, par exemple, organiser des temps où la tétine est tolérée et d’autres où elle est interdite : seulement à la maison et pas à l’école. Dans le lit, avant la sieste ou pour l’endormissement. Petit à petit, réduisez ces temps alloués à la tétine. Si votre enfant réclame sa tétine en dehors de ces moments, essayez autant que faire se peu de détourner son attention. Petit à petit, il devrait s’habituer sans brutalité et tout en douceur à ne plus trop utiliser la tétine. 

 

  • Ne pas le culpabiliser 

Votre enfant met plus de temps que les autres pour se sevrer ? Ne paniquez pas ! Mais surtout, ne le comparez jamais avec l’un de ses petits camarades qui aurait arrêté la tétine plus tôt que lui. Evitez aussi les comparaisons entre les différents membres de la fratrie, au risque de le faire culpabiliser et qu’il perde confiance en lui. 

 

  • Laissez-le faire ses propres choix 

Tout au long de ce sevrage qui peut – selon les enfants – être d’une simplicité inouïe ou au contraire très dur à vivre, n’hésitez pas lui demander son avis et à valoriser ses propres choix : 

  • Veux-tu qu’on range la tétine pour la ressortir seulement dans quelques jours ?
  • Préfères-tu la ranger tout seul comme un grand ?
  • Penses-tu l’emmener à l’école ? 

En lui montrant qu’il a le contrôle de la situation et que vous le traitez comme “un grand”, l’enfant pourra gagner en confiance et cela facilitera son sevrage. 

 

  • Montrez-lui qu’il est grand 

Encouragez votre enfant dans son sevrage en lui montrant qu’il est grand. Profitez d’une occasion spéciale ou d’un événement particulier pour le lui faire savoir : “Dis-donc, comme tu es grand maintenant !” “Ça y est, tu rentres à la grande école !”. De lui-même, le fait de se sentir grand pourra peut-être le pousser à abandonner la tétine. 

 

  • Récompensez-le

Cela fait plusieurs jours que vous remarquez que votre enfant a fait de gros efforts pour stopper la tétine ? Qu’il ne l’utilise presque plus ? Complimentez-le, montrez-lui que vous êtes conscients de ses efforts. Et oui, le sevrage de la tétine c’est un véritable travail d’équipe ! 

 

Ce qu’il faut retenir :

Le sevrage de la tétine c’est tout un art. Que ce soit pour l’enfant ou pour vous. Pour rendre les choses plus simples n’hésitez pas à l’inciter en douceur à l’abandonner ou à attendre qu’il le fasse de lui-même pour que la séparation soit plus simple. Encouragez-le, faites-lui savoir qu’il est grand et récompensez-le.

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.