Infection très commune, le molluscum contagiosum touche essentiellement les jeunes enfants de moins de 10 ans. Bénigne et indolore, la maladie se détecte grâce à l’apparition de petits boutons sur un endroit du corps. PediAct vous en dit plus sur les symptômes du molluscum contagiosum et comment les soulager.

Les symptômes du molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum est une infection de la peau, qui ne doit pas être confondue avec la varicelle, l’eczéma ou une verrue. Parmi les symptômes du molluscum contagiosum, le plus courant est l’apparition de boutons, d’environ 2 à 5 mm de diamètre, sur la peau de l’enfant.

Ces éruptions cutanées forment des bulles translucides de couleur chair. Le centre présente généralement un cratère qui, selon les cas, est de la même couleur que la peau ou blanc.

Les papules se présentent souvent en groupe, à un endroit précis du corps. Chez les plus petits, il s’agit généralement du cou, du visage, de l’abdomen, des paupières ou du tronc. Il arrive aussi que cette infection touche les parties génitales ou les fesses, mais c’est assez rare chez les enfants.

Par contre, le molluscum contagiosum n’apparaît jamais sur la plante des pieds ou les paumes, ce qui le différencie particulièrement de la verrue ou de la varicelle.

Consulter ou ne pas consulter le médecin

S’il faut éviter la propagation du molluscum contagiosum, il n’entraîne que rarement des complications. Le seul risque est que l’enfant gratte un peu trop les boutons, au point de s’affliger de petites lésions sujettes à infection. À savoir également que 10% des personnes souffrant de molluscum contagiosum présentent de l’eczéma autour des éruptions cutanées.

Si l’enfant n’a aucun autre symptôme associé aux boutons (fièvre, maux de ventre, courbatures, céphalées…), il n’est pas nécessaire de consulter son pédiatre. Par contre, si vous constatez d’autres signes, que votre enfant se plaint de douleur ou de démangeaisons intenses, il est recommandé de voir votre médecin. Il s’agit peut-être d’une autre pathologie que le molluscum contagiosum.

Le pédiatre pourra réaliser des examens et déterminer la cause de l’éruption cutanée, pour vous prescrire le traitement adéquat.

Le traitement du molluscum contagiosum

Cette infection disparaît seule au bout de 6 à 12 mois. Il n’est donc pas obligatoire d’opter pour un traitement médical. Néanmoins, le molluscum contagiosum est très contagieux. Cette maladie est également peu esthétique, ce qui peut provoquer de la gêne pour l’enfant, lorsqu’il doit aller à l’école, en activité extra-scolaire, etc.

Il existe différents traitements pour se débarrasser du molluscum contagiosum, comme la cryothérapie ou le curetage. Cependant, ces méthodes sont assez invasives, elles peuvent laisser des cicatrices et surtout générer un traumatisme chez l’enfant.

Le mieux est d’opter pour une solution indolore, qui fera rapidement disparaître les molluscum contagiosum, sans laisser de traces. Le Laboratoire PediAct commercialise une alternative à ces traitements peu agréables : PoxKare.

Composée d’hydroxyde de potassium à 5%, cette solution s’utilise en application locale avec une spatule spécifique. Il vous suffit de l’humecter avec le produit, avant de le répartir délicatement sur chaque bouton. Ce traitement s’effectue rapidement, à la maison, ce qui rassure l’enfant.

Vous devez appliquer PoxKare de manière quotidienne, jusqu’à ce qu’une légère inflammation apparaisse autour des papules. Celle-ci signifie que la kératolyse fonctionne. Elle apparaît souvent en moins d’une semaine de traitement. Ensuite, il faut entre 2 à 6 semaines pour que le molluscum contagiosum disparaisse complètement. Lire la notice avant toute utilisation.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.